Lòcs (toponymie, paysage...) de Toulenne

Graves & Cernès

Toulenne

Cimetière
Sagrat


prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès

Toulenne

Ets. Cazaubon

en graphie alibertine :

Casaubon
Prononcer "Casaouboun".

casau / jardin

Prononcer "casaou" ou "casaw".
diminutif : casalet

En fait, le "casau" a pu être à l’origine bien plus qu’un jardin : un domaine rural.
Voir à, ce sujet la page du site de Doazit en Chalosse sur les capcasaus.


La banderole portant l’enseigne est en "police basque".

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès

Toulenne

Néobasque


prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Graves & Cernès

Toulenne

Le Jétin

en graphie alibertine :

(lo) Getin

getin / taillis de saules

Désignait autrefois les taillis de saules (même étymologie que gita, rejet...), avant de désigner les terres alluvionnaires de Garonne en général, là où elles ne sont pas plantées de maïs. On y trouve des pâtures, peupleraies, vergers, broussailles...


 

 
Graves & Cernès

Toulenne

La Tourte

en graphie alibertine :

La Torta

torta / tourterelle

Prononcer entre "tourte" et "tourto".
Ou tortora (prononcer entre "tourtoure" et "tourtouro").


 

 
Graves & Cernès

Toulenne

Peyronne

en graphie alibertine :

Peirona
Prononcer "Peÿrouno"


 

 
Graves & Cernès

Toulenne

route de la Caminasse

en graphie alibertine :

La Caminassa
Prononcer entre "la Caminasse" et "la Caminasso".

camin / chemin

camin herrat : chemin solide, empierré (expression ancienne)
camin brostèr : chemin forestier
camin barrièr : chemin de ronde
caminassa (prononcer "caminasse") : grand chemin
caminar : cheminer
et aussi caminada : accion de har camin ; tragècte ; passejada, itinerari (diccionari gascon de Pèir Morà)

Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !


 

 
Graves & Cernès

Toulenne

Lafargue

en graphie alibertine :

Laharga + (la) Harga
Prononcer entre "Lahargue" et "Lahargo".

harga, hàrgua (?) / forge

harga : prononcer "hargue" ou "hargo".
hàrgua : on ne sait pas trop... pourrait se prononcer "hàrgou" avec l’accent tonique sur har, et expliquer les lieux La Hargou.

hargon (prononcer "hargou(ng)") : forgeron
hargoa (prononcer "hargou(e)") : femme du forgeron ; mais la récurrence de noms de lieu "La Hargou" (il y en a plus que des "Le Hargou") donne un rôle étonnant aux femmes de forgeron !
Une fois de plus, la place de l’accent tonique est décisive pour qu’on comprenne : si l’accent tonique est sur har, ce n’est pas la même explication, ni la même prononcation, ni la même graphie !
hargoèr (prononcer "hargouè") : forgeron
hargar, hargoar : forger

« HARGOU marteau pour frapper sur la faux que l’on affile. » [Lespy]
Multidiccionari francés-occitan

Ce serait hargon en graphie alibertine.


 

 
Graves & Cernès

Toulenne

L’Estey

en graphie alibertine :

L'Estèir

estèir / estey

Prononcer "estèÿ".
Affluent de la Garonne, de la Gironde, et du bassin d’Arcachon (?), qui généralement grossit à marée haute.
Même racine latine que les mots français "étier" ou "étiage".


 

 
Graves & Cernès

Toulenne

Canteau, Cantau

en graphie alibertine :

(lo) Cantau
Prononcer "(lou) cantaou/cantàw" ou "aou" est une diphtongue. "pierre (...)

candau, cantau / versant d'un côteau

Prononcer "kandaw/candaou".
Questions aux saberuts :

 Est-ce qu’il s’agit d’un versant exposé au soleil ?

 Est-ce que "cantau", fréquent aussi dans la toponymie, est une variante ?