Lòcs (toponymie, paysage...) de Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Les Treytins de Cibade
Los Treitins de Civada / Lous Treÿtins de Cibade

en graphie alibertine :

(la) Civada

civada, civasa / avoine

Prononcer "ciwade", "cibade", "cibado"...
Variante en Gascogne intérieure : civasa (prononcer "ciwazo"...)
dérivé :
civadatge : "redevance, autrefois payée en avoine, versée au seigneur en contrepartie de la jouissance des padouens. [A. Champ]

(los) Treitins
Prononcer "(lous) Treÿtïnss".

treitin / terrain labouré, défriché

Figure tel quel au Cadastre napoléonien (Section E feuille 5 : Magudas) :

"Siouade" existe aussi sur le Cadastre napoléonien ; vérifier qu’il ne s’agit pas du même lieu. Mais alors, il y aurait deux prononciations différentes : Cibade et Ciwade.


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

chemin de Mingot


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Gamarde


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Les Escarrets

en graphie alibertine :

Lescarret + (l')Escarret
Petit "lescar", probablement. Mise à jour 2020 : ni les contributions (...)

escarrar / râcler, râtisser

Prononcer "escarrà".
Nombreux dérivés :
Multidiccionari francés-occitan

escarraire (escarraÿre), escarrador (escarradou) : « Qui racle, ratisse ; au fig. dépensier, avide »)
escarrada (escarrade)
escarrader (escarradé) : « racloir, grattoir, ratissoire »...
escarradìs : « curure, raclure »


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Le Menespley

en graphie alibertine :

(lo) Menesplèir
Prononcer "(lou) Ménéspleÿ".

mespla / nèfle

Prononcer entre "mesple" et "mesplo".
dérivés :
mesplèir, menesplèir (nord-gascon) ou mesplèr :néflier
mesplèda : endroit planté de néfliers


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

L’Estageotte

en graphie alibertine :

L'Estatjòt, L'Estatjòta ?
Prononcer "L’Estaddyòtt" ou "L’Estaddyòte" suivant le cas. estatge étant (...)

estatge / maison

Prononcer "estadye".
Terme apparemment moins utilisé que "ostau" ou "maison", au moins dans le gascon moderne.

Cad. napo. (Section D feuille 2 : Gajac) : A Lestageotte
|
On ne peut exclure que ce soit un Estatjòt mal interprété (interprété comme un féminin selon le fonctionnement phonologique du français).


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Berdus

en graphie alibertine :

Verdùs
Prononcer "Berdùs".

Berdus et Berduche figurent comme lieux voisins sur le Cadastre napoléonien (D2 Gajac, près du moulin de Gajac).
Comme les deux noms sont bien sûr en rapport étroit, on a l’attestation du chuintage du s, qui permet le passage à une graphie ch.
Ensuite, que Berduche soit un dérivé féminin de Berdus, ou seulement une mauvaise graphie du même, c’est une autre question.


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

chemin Touya

en graphie alibertine :

(lo) Tojar
Prononcer "(lou) Touyà, Toujà"...

toja / thuie

Prononcer entre "touje", "touye", "toujo", "touyo".
La forme tuja existe aussi.

Petit ajonc épineux autrefois beaucoup utilisé pour faire la litière du bétail et donc le sostratge, sorte de fumier.
Le tojar (prononcer entre "touyà" et "toujà") est un terrain de lande où pousse la toja.
tojet (prononcer entre "touyét" et "toujét") pourrait bien avoir le même sens.

L’équivalent français "thuie" a été trouvé chez l’écrivain gascon Pesquidoux, mais il n’est pas certain qu’il soit passé dans l’usage commun.

Un proverbe tiré de V. Lespy (proverbes du pays de Béarn - éditions Lacour) :
Non cau pas tròp usar la haus si vòlin que cope la toja.
Il ne faut pas trop user la faux si on veut qu’elle coupe la "toja".

Il est un peu difficile de trouver une attestation ancienne de ce Touya.
Mais il est vraisemblable que ça ait été un lieu-dit local plutôt qu’un patronyme qui aurait nommé une voie nouvelle : Cassini donne aussi "Thouya" au Haillan.


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Le Thoun

en graphie alibertine :

(lo) Chon
Prononcer "(lou) Tyou(ng)".


 

 
Médoc

Saint-Médard-en-Jalles / Sent Medart en Jalés

Le Caillavet

en graphie alibertine :

(lo) Calhavet
Prononcer "Calyabét", "Calyawét"... calhau + suffixe et ; avec quelle valeur (...)

calhau / caillou

Prononcer "caillaou".

Exemple de S. Palay dans son dictionnaire :
"Non trobaré pas calhau au Gave" :
Il ne trouverait pas de caillou au Gave. (se dit pour une personne peu dégourdie).
Au sens figuré, calhau = personne têtue
Dérivé :
calhavós (prononcer "caillabous") : caillouteux ; qualifie des ruisseaux ou rivières en pays de Confluent de Lot et Garonne et plus au nord ; donc pas spécifiquement ni exclusivement gascon.

a hum de calhau : à toute vitesse

prepausat per Tederic Merger ;