Lòcs (toponymie, paysage...) de Lamarque

Médoc

Lamarque

Caillavette

en graphie alibertine :

(lo) Calhavet
Prononcer "Calyabét", "Calyawét"... calhau + suffixe et ; avec quelle valeur (...)

calhau / caillou

Prononcer "caillaou".

Exemple de S. Palay dans son dictionnaire :
"Non trobaré pas calhau au Gave" :
Il ne trouverait pas de caillou au Gave. (se dit pour une personne peu dégourdie).
Au sens figuré, calhau = personne têtue
Dérivé :
calhavós (prononcer "caillabous") : caillouteux ; qualifie des ruisseaux ou rivières en pays de Confluent de Lot et Garonne et plus au nord ; donc pas spécifiquement ni exclusivement gascon.

a hum de calhau : à toute vitesse

Tel quel sur le Cadastre napoléonien (Lamarque -Section B feuille 2 : La Croix-de-la-Mission).
Normalement, c’est Caillavet/Calhavet.


 

 
Médoc

Lamarque

Houdides

en graphie alibertine :

(la) Hodida
Prononcer "Houdide"... hodida est le féminin de hodit, participe passé du (...)

hodin, hosin / terre défrichée, labourée, bêchée

Prononcer "houdi(ng)", "houzi(ng)"...

"houdi" dans le dictionnaire de Vincent Foix
Vincent Foix met ce mot en relation avec le(s) verbe(s) hode/hose/houda (bêcher, piocher).

Ce verbe est sous sa forme alibertine hòder (prononcer "hode" avec l’accent tonique sur "ho") dans le "Tot en gascon", qui donne aussi un verbe équivalent et frère jumeau : hodir (prononcer "houdi" avec l’accent tonique sur "di").
Prumèr diccionari tot en gascon : lo de Pèir Morà !

Cadastre napoléonien (Lamarque -Section B feuille 2 : La Croix-de-la-Mission).

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Médoc

Lamarque

Prat de Pey

en graphie alibertine :

Lo/Eth Prat
Prononcer le t final.

prat / pré

dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
pradina (prononcer "pradine"...) est présent en toponymie nord-gasconne, et devait avoir un sens précis qui nous échappe.

Cadastre napoléonien (Section B feuille 1 : La Croix-de-la-Mission).
Prénom Pey ou élévation de terrain ?


 

 
Médoc

Lamarque

Prés noirs

Cadastre napoléonien (Section A feuille 3 : Le Bourg) : Prés Neygre (sans s à Neygre)


 

 
Médoc

Lamarque

Coulon

en graphie alibertine :

(Lo) Colom, Colon
Prononcer "(Lou) Couloum" dans le premier cas, plutôt "Coulou(ng)" dans le (...)

colom / pigeon

Prononcer "couloum".
Dérivés :
colomèir (prononcer "couloumèï") ou colomèr (prononcer "couloumè") : pigeonnier
coloma (prononcer entre "couloume" et "couloumo") : pigeonne (femelle du pigeon), colombe ?

Colon
Prononcer "Coulou(ng)". Voir la discussion sur ce qu’a pu être un colon à une (...)

Voir Coulounet.
Colonet, Coulounet


 

 
Médoc

Lamarque

Colonet, Coulounet

en graphie alibertine :

Colonet
Prononcer "coulounétt".

Ce Colonet met en doute l’explication que Gasconha.com donne souvent pour Coulon : Colom ; Colom donnerait en effet Colomet/Couloumet et non Coulounet.
Il y a donc une piste d’explication de Colon par la racine... colon, tout simplement : le colon ayant qualifié jadis certains exploitants de terre...


 

 
Médoc

Lamarque

Tourterey

en graphie alibertine :

(lo) Torterèir
Prononcer "(lou) Tourtereÿ". On pense à un homme qui développe une activité (...)

torta / tourterelle

Prononcer entre "tourte" et "tourto".
Ou tortora (prononcer entre "tourtoure" et "tourtouro").

Cadastre napoléonien (Section B feuille 3 : La Croix-de-la-Mission).


 

 
Médoc

Lamarque

Les Graves

en graphie alibertine :

Las Gravas
Prononcer "las Grawes", "las Grawos"...

grava / grève, gravier

Au sens minéral, bien sûr...

Prononcer entre "grabe", "grabo", "grawe", "grawo"...
dérivés :
gravèira (prononcer "graweÿre"), ou gravèra : gravière.
graveiron (prononcer "graweÿroung") : banc de gravier.
gravèr (prononcer "grabè", "grawè") : gravier.
gravissa (prononcer "grawisse, grawisso") : petit gravier.

Le pays des Graves, au Sud de Bordeaux, tire de là son nom. C’est une zone où la Garonne déposa jadis de nombreux cailloux.


 

 
Médoc

Lamarque

Rue des Faures

en graphie alibertine :

(los) Haures
Pourrait être le nom "Faure" mis au pluriel, comme la pratique en exista (...)

haur / forgeron

Attention, le "r" final ne se prononce pas en général en graphie occitane normalisée.
Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.

hauressa (prononcer "hoouresso") : hauresse, femme de forgeron [Fauché, dialecte gascon de Tonneins] ?
En toponymie, on peut envisager des confusions entre hauresse, fauresse et (a)horest (forêt...). ahorest = forêt


 

 
Médoc

Lamarque

Peyrat

en graphie alibertine :

(lo) Peirat
Prononcer "(lou) Peÿrat". Palay : Multidiccionari francés-occitan peyràt sm. (...)

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peiruisha : résidu de pierres [G. Balloux]
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".

(lo) Peirar
Prononcer "(lou) Peÿrà". Hypothèse de Gasconha.com : Etendue pierreuse (sur le (...)

pèira / pierre

Apparait généralement sous la forme "peyre" dans les noms propres.
dérivés :
peirós (pierreux), peirèra ou peirèira (carrière*)
peiruisha : résidu de pierres [G. Balloux]
peirèr (prononcer "peÿrè") ou peirèir : tailleur de pierre

* "carrèra" ne veut pas dire "carrière", mais "rue".