Lòcs (toponymie, paysage...) de Nérigean

Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Les Aureys

J’ai longtemps calé sur ce mot... Jusqu’à me rendre compte aujourd’hui que c’est probablement les haurèsts "les fourrés/forêts". Le h était muet dans l’Entre-deux-Mers. On peut aussi imaginer les haures (accent sur le "au") mais pas sûr que le "es" se prononçât "ey" à la périgourdine.

prepausat per Gaby ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

La Cabiraque

On retrouve le toponyme, tel quel, à Montagnac-sur-Lède (47), en Agenais guyennais.

L’on pense évidemment à un dérivé de cabiròu "chevreuil", mais reste à comprendre la suffixation, un peu hétérodoxe.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Carpentey

en graphie alibertine :

(lo) Carpentèir
Prononcer "(lou) Carpenteÿ".

carpentèir, carpentèr / charpentier

Prononcer respectivement "carpenteÿ", "carpentè" ; le premier est la forme nord-gasconne.

Un lieu-dit classique du Bordelais et du Bazadais.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Le Treytin

en graphie alibertine :

(lo) Treitin + (la) Treitina
Prononcer entre "(lou) treÿti" et "treÿting". "terrain défriché" selon Bernat (...)

Un autre toponyme emblématique du Bordelais.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Lagrave

en graphie alibertine :

Lagrava + (la) Grava
Prononcer "La Grawe", "La Grabe", "La Grawo"...

grava / grève, gravier

Au sens minéral, bien sûr...

Prononcer entre "grabe", "grabo", "grawe", "grawo"...
dérivés :
gravèira (prononcer "graweÿre"), ou gravèra : gravière.
graveiron (prononcer "graweÿroung") : banc de gravier.
gravèr (prononcer "grabè", "grawè") : gravier.
gravissa (prononcer "grawisse, grawisso") : petit gravier.

Le pays des Graves, au Sud de Bordeaux, tire de là son nom. C’est une zone où la Garonne déposa jadis de nombreux cailloux.


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Peyrotin

en graphie alibertine :

Peirotin
Prononcer "Peÿrouti(ng)"...

Pèir, Pèr Pèira / Peÿ / Pierre

Pèir Berland defenot la libertat de Bordèu !

Dérivés :

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyre Peyroton Peychot

Futurs parents amoureux de Bordeaux et de sa région, vous souhaitez que votre fils s’attache lui aussi à ce pays et défende ses couleurs...
Appelez-le Pey ou Pèir* !
C’est "Pierre" en gascon de la région de Bordeaux.
C’est le prénom de Pey Berland, homme d’Etat, homme du peuple, homme de coeur et homme de religion, qui a défendu la liberté de Bordeaux contre le roi de France.

*"Pèir" est la graphie occitane normalisée de "Pey".
Il s’agit d’un seul et unique prénom qui se prononce " Pèÿ ".

La forme "Pey" est plus connue, et attestée officiellement. Vous n’aurez aucune difficulté à la faire enregistrer par l’Etat Civil : sinon, il devrait suffire d’invoquer Pey Berland et les multiples "Saint Pey" de la région...

La forme graphique Pèir, plus moderne et audacieuse, est moins évidente à prononcer pour la majorité des gens.
Il vous faudra donc faire, si vous la choisissez, l’effort pédagogique pour qu’ils ne prononcent pas "Pèrr"...

Pèir est la version nord-gasconne (en gros, département de la Gironde nord du département des Landes) de "Pèr" (ne pas prononcer le "r") qu’on trouve dans le reste de la Gascogne (voir les multiples "Saint Pé...").

A noter pour finir : le gascon permet une forme féminine différente du masculin, "Pèira", à prononcer entre "Pèïre" et "Pèïro". Profitons-en ?-)

FANTOIR : Perroutin
IGN : Peyrotin


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Moulin de Lestournet


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Le Gay

en graphie alibertine :

(lo) Gai
Prononcer "(lou) Gaÿ". Nom de famille qui existe aux franges nord et est de (...)

gai / geai

Prononcer "gaÿ".
Nom d’oiseau
Mais veut dire aussi "la gaieté, le plaisir", et c’est probablement le sens des nombreux lieux dits "Le Gay" (Lou Gaÿ/Lo Gai).
En gascon moderne, "gai" pourrait aussi être adopté pour dire "gay" au sens anglo-saxon de "homosexuel". Il se peut d’ailleurs que ce "gay" anglais ait pour origine le mot gascon "gai" (plaisir).


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Le Caillou

en graphie alibertine :

(lo) Calhau
Prononcer "(lou) Calhàw".

calhau / caillou

Prononcer "caillaou".

Exemple de S. Palay dans son dictionnaire :
"Non trobaré pas calhau au Gave" :
Il ne trouverait pas de caillou au Gave. (se dit pour une personne peu dégourdie).
Au sens figuré, calhau = personne têtue
Dérivé :
calhavós (prononcer "caillabous") : caillouteux ; qualifie des ruisseaux ou rivières en pays de Confluent de Lot et Garonne et plus au nord ; donc pas spécifiquement ni exclusivement gascon.

a hum de calhau : à toute vitesse


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Nérigean

Lescole

en graphie alibertine :

(l')Escòla
Prononcer "Escole"...