Lòcs (toponymie, paysage...) de Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

Flourétte 1932
Floreta

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

Robin

en graphie alibertine :

Robin, Arrobin
Il n’est pas exclu que la forme "Arrobin" ait existé, comme "Arroman" existe (...)

Robin Robina / Roubine / Robin / Robine

Serait un diminutif de Robert.
Prononcer entre "Roubi" et "Roubing".
Semble attesté en Gascogne par le nom de famille "Roubin", qui devrait en être la forme graphique française.


prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

Martinon

en graphie alibertine :

Martinon
Prononcer "Martinou(ng)".

Martin Martina / Martin / Martine

Existís sieis vilatges dau Peiregòrd que s’apelan Sent-Martin.
Lo prenom Martin (sovent francisat en Marty, mai que mai per los noms de personas), ven dau latin Martinus, celebre evesque de Tors au segle IVen.

PRENOMS DAU PEIREGÒRD (Joan-Loïs Lévêque)
Prénom présent en Gascogne, mais plus largement occitan et français/

L’occitan ne prononce pas le "in" final comme en français, mais plutôt comme le "ing" de "parking". Mais parfois, le "n" final tombe complètement, ce qui explique (mais n’excuse pas !) la graphie française "Marty".


 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

Martin Bayle

en graphie alibertine :

(lo) Baile
Prononcer "Baÿlé" en mettant l’accent tonique sur "Baÿ".

baile / bailli

Prononcer "baïlé" ou "baylé" en mettant l’accent tonique sur la 1ère syllabe.
Selon J. Tosti, le bailli était "représentant du seigneur dans la commune".
Cette fonction devait être assez commune, vu le nombre de noms de famille ou de lieu composés avec ce mot.

« Le bayle/ baile représente le fondateur. S’il s’agit d’un paréage, il peut y avoir plusieurs bailes. »
Des sauvetés aux bastides gasconnes

dérivé : bailiu
Multidiccionari francés-occitan

« Bayliu bailliage : La fidance deu esser deu bayliu on lo qui-s deffen es poblat. [Lespy] »

Martin
Nom plus généralement occitan.

Martin Martina / Martin / Martine

Existís sieis vilatges dau Peiregòrd que s’apelan Sent-Martin.
Lo prenom Martin (sovent francisat en Marty, mai que mai per los noms de personas), ven dau latin Martinus, celebre evesque de Tors au segle IVen.

PRENOMS DAU PEIREGÒRD (Joan-Loïs Lévêque)
Prénom présent en Gascogne, mais plus largement occitan et français/

L’occitan ne prononce pas le "in" final comme en français, mais plutôt comme le "ing" de "parking". Mais parfois, le "n" final tombe complètement, ce qui explique (mais n’excuse pas !) la graphie française "Marty".


 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

La Bisane


 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

La Coste

en graphie alibertine :

Lacòsta + (la) Còsta
Prononcer "Lacòsto".

còsta / côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau

On aurait pu penser que le mot còs, qui explique le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel, soit un còst dont on ne prononce pas le "t" final. còs = tertre, côteau, monticule
Mais il viendrait plutôt d’une racine prélatine "kos" (colline) qui aurait survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.


 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

La Clotte

en graphie alibertine :

Laclòta + La Clòta
Prononcer "Laclòte", "Laclòto"...

clòta / creux avec de l'eau au fond

Le masculin clòt semble exister aussi, avec un sens identique.


 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

Cantalot

en graphie alibertine :

Cantalòt
Ne semble pas exister comme nom de famille, mais existe comme nom de lieu. (...)

candau, cantau / versant d'un côteau

Prononcer "kandaw/candaou".
Questions aux saberuts :

 Est-ce qu’il s’agit d’un versant exposé au soleil ?

 Est-ce que "cantau", fréquent aussi dans la toponymie, est une variante ?


 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

Peyron

en graphie alibertine :

(lo) Peiron
Prononcer entre "Peÿrou" et "Peÿroung". Diminutif de "Pèir".

Peiron Peirona / Peÿrou / Peÿroune / Peyronne

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyron
Pour le féminin, prononcer "Peÿroune".
Pour le masculin, prononcer entre "Peÿrou" et "Peÿroung".

"Peyronne" est attesté vers 1600 à Bordeaux.
"Peyrona" l’est aussi, c’est une forme non francisée, qui est donc plus ancienne que "Peyronne".

Le féminin "Peyroune" pourrait être déclaré à l’Etat Civil, mieux lisible par le grand public que "Peirona".
Et pourquoi pas le masculin "Peyrou" ?


 

 
Bazadais

Saint-Pierre-de-Mons / Saint Pey / Sent Pèir

La Matte

en graphie alibertine :

Lamata + La Mata
mata : sans doute un nom commun qui pourrait vouloir dire "digue" ou (...)