Lòcs (toponymie, paysage...) de Villenave-de-Rions

Villenave-de-Rions

Fauchey

en graphie alibertine :

Fauquèir, Hauquèir
Prononcer "Faouqueÿ, Haouqueÿ". Gaby B. : Les noms de famille typiques de (...)

Gasconha.com a restitué Hauquèir, est-ce raisonnable ? Le patronyme a probablement toujours été pris sur la forme française Faucher.


Fauchey

prepausat per Vincent P. ;

 

 

Villenave-de-Rions

Berdéjat

en graphie alibertine :

Vardejat, Verdejat, Bardejat, Bardejac...
Ce nom normat regroupe une série aux formes écrites diverses. Difficile à (...)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 

Villenave-de-Rions

Le Pujeau

en graphie alibertine :

(lo) Pujòu
Prononcer "(lou) Puyoou" ("oou" étant une diphtongue - òw).

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")


 

 

Villenave-de-Rions

Bergey

en graphie alibertine :

(lo) Vergèir
Prononcer "(lou) Bergeÿ".

vergèr, vergèir / verger

Prononcer respectivement "bergè", "bergèÿ".
Gascogne intérieure : vergèr (prononcer entre "bergè" et "bergé")


 

 

Villenave-de-Rions

Bouey

en graphie alibertine :

(lo) Boèir
Prononcer "(lou) Boueÿ".

boèir, boèr / laboureur, bouvier

Prononcer "bouèÿ".
Hors du nord gascon : boèr (prononcer entre "bouè" et "boué")
boièr en languedocien.
boiria (prononcer "bouÿrie") ou boeria : bouverie
boria existe peut-être aussi, et ne doit pas être confondu avec bòria (accent tonique différent), même si les deux mots sont de la même famille, avec comme racine commune boeu (boeuf) et ses variantes. bòria = bouverie, fermebueu, beu, bòu, buu, biòu = boeuf


 

 

Villenave-de-Rions

Buguet

en graphie alibertine :

(lo) Buguet
Prononcer "(lou) Buguét" en faisant entendre le t final.

buguet / petit réservoir pour faire la lessive

Prononcer "buguét" en faisant entendre le t final.


 

 

Villenave-de-Rions

Castera

en graphie alibertine :

(lo) Casterar
Prononcer "(lou) Castérà".

castèth / château

casteran (prononcer "castéra") : châtelain
casteret : petit château
casterar (prononcer entre "castérang" et "castéra") : château ou place-forte


 

 

Villenave-de-Rions

La Bache

en graphie alibertine :

(la) Baisha + Labaisha
Prononcer entre "bache" et "bacho". Pourrait avoir le sens de terrain (...)

baish / bas

Prononcer "bach".
baisha (prononcer entre "bache" et "bacho") : "basse" (si adjectif) et "bas-fond" ou "fond de vallée" [La Lomagne n°1] si c’est un nom commun féminin.
baishon (prononcer "bachou(ng)") :
bachoù sf. Bas-fond ; déclivité. V. bache. Palay
Multidiccionari francés-occitan


 

 

Villenave-de-Rions

Le Brana

en graphie alibertine :

(lo) Branar
Prononcer "(lou) Branà".

brana / brande

Prononcer entre "brane" et "brano".
branda (prononcer "brande") existe aussi en Gironde.
dérivés :
branar (prononcer "branà") : lòc plantat de brana
abranon : petite bruyère

"brana" existe aussi en basque.
branèira (prononcer "branèÿre") est probablement un synonyme de "branar".


 

 

Villenave-de-Rions

Lourqueyre

en graphie alibertine :

La Horquèira
A prononcer : "La Hourquèÿre".

horc, horca / fourche

Prononcer "hourque" ou "hourco".
horc : confluent, vieux mot pour "lieu planté d’arbres", carrefour [C. Larronde]
horcada : petite forêt (ancien) [C. Larronde]
horcut, horcuda (hourcut, hourcude...) : fourchu, fourchue

furca en latin médiéval : forêt usagère, selon BBF