Lòcs (toponymie, paysage...) de Baron

Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Poitevin

en graphie alibertine :

Peitavin
Prononcer "Peÿtabïn"

Le Cadastre napoléonien (Section C feuille unique : Luchey) écrit "bouytebin" puis le barre ! C’est sans doute Poitevin depuis le début, Cassini l’écrit ainsi, mais ce "bouytebin" confirme la prononciation locale, gasconne ; peut-être y a-t-il eu l’attraction de bouyte-bin (vide-vin) qui expliquerait la transformation du P initial en B, qui n’est pas courante.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Queyrilla
Cairilhar

Le FANTOIR a une autre entrée "Zucyrillas" qui pourrait être une cacographie de "Queyrillas".
IGN : Queyreillas
IGN 1950 et FANTOIR : Queyrilla

47184 Montaut QUEYRILLE
Et les Queyries... dont "Queyrilla" pourrait être un collectif avec le suffixe -a(r)...
Cette racine semble plus périgourdine que gasconne.

 - -

Lieu pierreux.
[Gaby]


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Paimpois-Lafitte
?


Le nom vient de la famille homonyme dont la première attestation est "de Pimpoix de Ramonet", originaire de Castillon.

Quelle est l’origine de ce nom ? Famille noble donc ce peut être un nom d’oïl. Mais a contrario, rien ne dit que la famille ne tire pas en fait son nom de la terre de "Pimpoix".

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Fauriar
Hauriar ?


Est-ce une maison "vasconne" ?
[Vincent.P]

Cassini semble donner "Fauriard".
[Tederic]

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Sauton

en graphie alibertine :

Sauton
Prononcer "Sàwtou(ng)", mais il serait intéressant d’en avoir le sens en (...)


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

La Mouline


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Noulet

Cad. napo. : Noulét
Aphérèse de Janoulet (Janolet) ?


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

La Garenne

en graphie alibertine :

La Garena
Prononcer "La Garéne", "La Garéno"...

garena / garenne

Prononcer "garéne", "garéno"...
L’origine de ce mot, probablement importé en Gascogne il y a longtemps, et présent dans la toponymie surtout en périphérie gasconne, est controversée.
Multidiccionari francés-occitan

Mistral semble avoir hésité entre le sens français de forêt réservée (et peut-être dédiée à la chasse) et un sens lié à une racine gar qui serait en rapport avec le chêne et qu’on retrouverait dans garrigue.
Palay donne le sens de chênaie.


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Peybrun

en graphie alibertine :

(lo) Brun
Prononcer entre "(lou) Bru" et "Brung". En France, dans toutes les régions (...)

Pèir

Pèir, Pèr Pèira / Peÿ / Pierre

Pèir Berland defenot la libertat de Bordèu !

Dérivés :

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyre Peyroton Peychot

Futurs parents amoureux de Bordeaux et de sa région, vous souhaitez que votre fils s’attache lui aussi à ce pays et défende ses couleurs...
Appelez-le Pey ou Pèir* !
C’est "Pierre" en gascon de la région de Bordeaux.
C’est le prénom de Pey Berland, homme d’Etat, homme du peuple, homme de coeur et homme de religion, qui a défendu la liberté de Bordeaux contre le roi de France.

*"Pèir" est la graphie occitane normalisée de "Pey".
Il s’agit d’un seul et unique prénom qui se prononce " Pèÿ ".

La forme "Pey" est plus connue, et attestée officiellement. Vous n’aurez aucune difficulté à la faire enregistrer par l’Etat Civil : sinon, il devrait suffire d’invoquer Pey Berland et les multiples "Saint Pey" de la région...

La forme graphique Pèir, plus moderne et audacieuse, est moins évidente à prononcer pour la majorité des gens.
Il vous faudra donc faire, si vous la choisissez, l’effort pédagogique pour qu’ils ne prononcent pas "Pèrr"...

Pèir est la version nord-gasconne (en gros, département de la Gironde nord du département des Landes) de "Pèr" (ne pas prononcer le "r") qu’on trouve dans le reste de la Gascogne (voir les multiples "Saint Pé...").

A noter pour finir : le gascon permet une forme féminine différente du masculin, "Pèira", à prononcer entre "Pèïre" et "Pèïro". Profitons-en ?-)


 

 
Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

Larcheval ? Larchevol ?

IGN et FANTOIR : Larcheval
Cassini : Larchevout
IGN 1950 et Cadastre napoléonien : Larchevol