Lòcs (toponymie, paysage...) de Loupiac

Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Cadavra
Canaverar

en graphie alibertine :

(lo) Canaverar
Prononcer "(lou) Canawérà"...

canavèra / canevelle

Prononcer "canaouère" ou "canabère" ou "canaouèro" ou "canabèro"...
Sorte de bambous.
canaverar (prononcer "canawérà") : lieu où il y a de la canevelle

Comprendre évidemment canaverar (Canabéra) "roselière" déformé !


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Violle

Violle est certes un patronyme (cantalien notamment), mais il est troublant d’apprendre que le village de Violle était le point de contact d’une voie gallo-romaine avec la Garonne (on traversait pour aller à Barsac où l’on pouvait rejoindre le Camin Gallian ; rive droite, j’ignore où allait la voie, en tout cas elle devait longer la Garonne car il y a une falaise). Car viòla (pron. "biole") est un dérivé de via "voie".
PS. Une légende dit que Violle vient d’Olive dont c’est (presque) l’anagramme ! Haha.

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Clos Jean

Claujan au XIVe siècle !!

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Château Ricaud

en graphie alibertine :

Ricaut
Semble être un prénom occitan médiéval.

(l')Arricau
Prononcer "Arricàw". Arricaut Prononcer "Arricàwt". (l')Arricau Prononcer (...)

arriu, riu / rivière, ruisseau

Prononcer "arriw".
autre forme, sans le a prosthétique gascon : riu
arrieu (prononcer "arriéou") en luchonnais.
nom de lieu contenant le mot : Saint Michel de Rieufret
dérivés :
arrivet : ruisseau
arrivau : signification exacte à préciser.
arribèra : plaine, large vallée

cau / ravin, petit vallon

Prononcer "càw".
Le mot peut être féminin.
cau peut signifier dans les Landes "ravin, petit vallon" [Palay], et aussi, au moins dans les Landes, "sillon creusé par une charrue" (un peu comme "arrèga").
Le "caulon" ("caouloun"), outil agricole ancien, pourrait venir de là.
Comme adjectif : cave, encaissé

arric / ruisseau torrentueux

Dérivés :
arricau, arrigau (prononcer respectivement "arricàw", "arrigàw")
arrigon (prononcer "arrigou(ng)")

rapport avec arrec ?

D’après Eygun

Toujours Eygun


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Lambrot
Lambròt


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Vimeneyre

en graphie alibertine :

(lo) Vimenèir, (la) Vimenèira
Prononcer "(lou) Biméneÿ", "(la) Biméneÿre"...

vimi, vime / osier

Prononcer "bimi" avec l’accent tonique sur bi.
variante : vime

JF Laterrade donne aussi ausar (prononcer "aouzà").


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Dusseau

en graphie alibertine :

Deussòu
Prononcer "Doussòw". Hypothèse : Deu Sòu

sòu / sol

Prononcer "soou", "sòw".
Correspondrait (je ne me souviens plus très bien...) parfois à une surface où on battait les céréales, parfois à une pièce de l’habitation landaise qui pouvait aussi servir à cela (un peu comme l’eskaratz basque).
[Tederic]
"sol" : Bout de pré où l’on raclait l’herbe au foussou pour "dépiquer" haricots et fèves puis dresser la "gerbière" "garbèra" (prononcer "garbèro").
Par contre "sol" prononcé "soul" = seul, au féminin "sola" prononcé "soulo".
[R. Granié - Saint-Sardos, Lomagne]
Saint-Sardos parlait un gascon très influencé de languedocien. En gascon plus central, ce serait plutôt sòu.
[Tederic]

Attention, "sòu" a un homonyme, le sou français de "j’ai pas de sous" !

forme féminine : sòla (sens multiples dont semelle, étendue de terre labourable...)


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Le Mouliot
Lo Moliòt / Lou Mouliòt

en graphie alibertine :

(Lo/Eth) Moliòt
Prononcer "Mouliòt" en faisant entendre le t final.

molin / moulin

prononcer plutôt "mouli".
dérivés :
molièir (prononcer "moulièï) ou molièr (meunier)
molia (prononcer "moulïe", "moulïo"...) : forme féminine de molin  ?
moliar, molinar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...))

Bonjour à vous,

Je fais actuellement des recherches sur le Mouliot, ce moulin situé à Loupiac (33410) - au lieu-dit Mazarin - qui "accueillit la suite du Cardinal" en 1659, et donna son nom (par capillarité ?) au château adjacent (désormais "Mazarin").
Quelqu’un aurait-il des informations ?
Bien cordialement,

Jean-Pierre C. Un Gascon à Paris.

[Gran de sau transformé en lòc. Voir les lòcs de Loupiac.
Tederic M., webmèste]

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Château du Cros
Castèth deu Cròs

en graphie alibertine :

(lo) Cròs
Prononcer "(lou) Cròs".

cròs, cròsa / creux

Certains y voient un mot gaulois.
Et le breton a "kleuz".

variantes et dérivés : cròsa (mot féminin, prononcer entre "crose" et "croso" ; écrit parfois en français "croze" ; on appelle ainsi les grottes ou cavernes, à certains endroits), ce qui rapproche de cròt, cròta, qui pourtant semblent avoir une racine différente ("crypta")...

Selon Palay, un "cròs", c’est aussi "dans les maisons, une cachette pour les objets et les papiers précieux". Là encore, on est près du sens de "crot/crypta".

Appellation Bordeaux. Cru rouge, blanc et rosé d’une superficie de 92 ha. Le château fut bâti en 1230 et de nos jours les ruines sont classées. Le domaine appartint à Michel de Montaigne.


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Loupiac

Domaine du Chay
Maine deu Chai / Mayne dou Chaÿ

en graphie alibertine :

Lo Chai
Prononcer "Lou Tchaÿ", "Lou Tyaÿ"...

chai / chai

Prononcer entre "tchaï" et "tyaï".
Ce serait un mot occitan, peut-être d’origine limousine, mais connu depuis très longtemps dans le Bordelais.

(lo) Clapar

Appellation Loupiac. Cru Blanc liquoreux.
Le domaine appartient au château Fortin (Loupiac)
[Guy De Braeckeleer]

Il semble que ce domaine soit dans le quartier maintenant nommé "Le Plapa" mais qui était "Le Clapa" dans le cadastre napoléonien.
[Tederic M. - 2017]