Lòcs (toponymie, paysage...) de Sempesserre

Lomagne

Sempesserre

LAGAVACHE

en graphie alibertine :

(lo) Gavach + (la) Gavacha
Prononcer "(lou) Gabatch, Gawatch"... Féminin : "(la) Gabatche, (...)

gavach / gavach, gabach, gabaye

Prononcer « gabatch ».
Où qu’il soit employé, le terme "gavach" désigne toujours celui
qui vient de plus au Nord :

 en Espagne, "los gavachos", ce sont les français

 en Roussillon, les gavachs sont les languedociens

 en Languedoc, ce sont les auvergnats

 en Gascogne du Nord (Médoc, ou Entre-deux-Mers par exemple), les "gavaches"
sont les voisins de langue d’oïl, donc les charentais.

La "Grande Gavacherie" est la zone au Nord de la limite oc/oïl, qui commence en
Nord-Gironde (Blaye, Coutras...).
Mais il y a aussi une "Petite Gavacherie" en Entre-deux-Mers.

Voir Les Gavaches de l’Entre-deux-mers.


 

 
Lomagne

Sempesserre

LAGRANGE


 

 
Lomagne

Sempesserre

LAGRAULET

en graphie alibertine :

Lagraulet + L'Agraulet
L’agraulet (lieu planté de houx). Prononcer "L’agraoulét" en faisant entendre (...)

agreu, agreule / houx commun

Prononcer entre "agréou" et "agrew".

Peut atteindre 15 à 20 m de haut et plus de 200 ans. Fruits toxiques (purgatifs, nausées, vomissements). Utilisé en pharmacologie (cœur, fièvre, bronchite…). On extrait la glu de l’écorce. [Gilles Granereau]

Variantes ou dérivés :
agriu : grand houx [JF Laterrade]
agreule : houx
agreulon : petit houx
agreular (prononcer "agréoulà") ou agraular (prononcer "agraoulà") : lòc plantat d’agreule

Autre forme :
grehle, agrehle [Gaby]


 

 
Lomagne

Sempesserre

LAMOTHE

en graphie alibertine :

Lamòta + (la) Mòta
Prononcer entre "Lamòte" et "Lamòto".

mòta / mothe

Prononcer entre "mote" et "moto".

Mot désignant au Moyen Age un tertre, parfois artificiel, sur lequel on bâtissait une forteresse.
Ce mot, présent aussi hors Gascogne, semble avoir disparu en gascon depuis longtemps, peut-être depuis qu’on ne construit plus de forteresse dessus ?
Michel Grosclaude donne à ce mot une origine pré-indoeuropéenne "archaïque". Le gascon n’a donc fait que l’adopter.


 

 
Lomagne

Sempesserre

LAMOURAQUE


 

 
Lomagne

Sempesserre

Langlés

IGN 1950 : l’Anglés
Cassini : Langlois


 

 
Lomagne

Sempesserre

Larqué

en graphie alibertine :

Larquèr + (l')Arquèr
Prononcer "Larquè". Voir Larquèir.


 

 
Lomagne

Sempesserre

LARRIVIERE


 

 
Lomagne

Sempesserre

LARROUSSE


 

 
Lomagne

Sempesserre

LARRUAT