Lòcs (toponymie, paysage...) de Lahas

Gimoès Gascogne médiane

Lahas

Le Larous

en graphie alibertine :

Le Larrós

ros, arrós / roux

Prononcer "rouss, arrouss".
Féminin rossa (prononcer "rousse" ou "rousso").
La forme "hypergasconne" "arrós" semble exister, mais attention, "arrós" peut aussi être un nom commun qui signifie "rosée" ou "bruine".

larèr / âtre, foyer

Prononcer "larè".
larèr rurau (prononcer "larè ruraou") : foyer rural

variante : lar (prononcer "la")
« Lar, Laa, Laar : foyer, âtre
On appelait laa, lar (BAY.), la maison principale, le manoir : dans le partage des biens patrimoniaux entre enfants, cette maison revenait de droit à l’aîné, au chef de famille. » [Lespy]
Multidiccionari francés-occitan


"Au Larrous" selon L. Riquet, "Le Larous" sur l’IGN.

[Photo de L. Riquet]

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

En Gourdin

"Chez Gourdin"

[Photo de L. Riquet]

FANTOIR : Engourdin

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

En Martin
En Martin / En Martïn

en graphie alibertine :

En Martin
Prononcer "En Martïn"


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

Fieuzayre

en graphie alibertine :

(lo) Hiusaire

fius, hius, hiu ? / fief

Le mot apparait dans des textes médiévaux en Gascogne :
« a cuy aura a demandar sa renda del fiu ? » [Archives historiques du département de la Gironde, Volume 15 - Google Livres]
« los franx fius, nobeus acquis » [Comptes consulaires de la ville de Riscle de 1441-1507 - Google Livres]
« lo fiuater pod se clamar del senhor del fius » [Ministère de l’Intérieur. Musée des Archives Départementales... - Google Livres] ; on voit ici que le mot a peut-être un s au singulier, ce qui donnerait hius.
« Si lo fivater negava al senhor son fius » [Lexique roman - Google Livres]

Le mot était-il prononcé hiu (hiw), même s’il vient du germain et non du latin ? Les dictionnaires gascons écrivent fiu.
C’est dans la toponymie qu’on pourrait trouver les traces d’une prononciation h. Par exemple Heux ?
L’église de Heux

On a "Les Affieux" à Préchac.
Un nom de famille comme Duhiou semble l’attester. Allez, je propose la forme hiu, contre toutes les autorités !

« fieffer // vx vt. affiéver (donner en fief une terre) afiusar ; afievar. » [Per Noste]
Multidiccionari francés-occitan


 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

La Petite Roubine

en graphie alibertine :

L'Arrobina + La Robina
Prononcer "Larroubine", "Larroubino"...


 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

En Cavaillé


 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

Empau
En Pau

en graphie alibertine :

Pau
Prononcer "Paou"


 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

Les Paguères de Lasserre

en graphie alibertine :

Lassèrra + (la) Sèrra
Prononcer "La Sèrre", "La Sèrro"...

sèrra / colline ou chaîne de collines

Ou ensemble de collines.
Prononcer entre "sèrre" et "sèrro".
serròt (prononcer "seurròt" en pays de "parlar negue") doit être un diminutif, dont la signification exacte est à précisér.

sarra peut être une variante de sèrra.

Las Paguèras
Prononcer "Las Paguères", "Las Paguères"... (la) Paguèra

paguèra / ubac

Prononcer entre "paguère" et "paguèro".
« Pièce de terre, versant exposés au Nord, ou, en tous cas, ne recevant pas de soleil, par opposition à soula, soulàn. » [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

Il parait qu’on peut dire aussi "l’escura" (l’obscure).


 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

Le Soulan d’Engourdin
Le Solan d'En Gordin

en graphie alibertine :

(Lo/Eth/Le) Solan
Prononcer entre "soulan" et "soulang". Selon Claude Larronde, "lieu exposé (...)

solan / adret

Prononcer entre "soulà" et "soulang"
Versant exposé au soleil.

En Gordin


 

 
Gimoès Gascogne médiane

Lahas

L’Espin

en graphie alibertine :

Lespin + L'Espin
Selon Claude Larronde, "Aubépine, épinaie, haie d’aubépine : DESPIAU, ESPIAU, (...)

Aussi Lespin.