Lòcs (toponymie, paysage...) de Montaut-les-Créneaux

Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Le Jourdan

en graphie alibertine :

Jordan

Jordan Jordana / Jourdan / Jourdane / Jourdain

Pour le masculin, prononcer entre "Jourda" et "Jourdang".


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Le Carretté

en graphie alibertine :

(lo) Carretèr
Prononcer "Lou Carrétè".


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Le Cap de la Coste

en graphie alibertine :

Cap de Còsta, Cap de la Còsta

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)

còsta / côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau

On aurait pu penser que le mot còs, qui explique le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel, soit un còst dont on ne prononce pas le "t" final. còs = tertre, côteau, monticule
Mais il viendrait plutôt d’une racine prélatine "kos" (colline) qui aurait survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

As Baquès

en graphie alibertine :

(Los) Vaquèrs
Prononcer "Baquès".

vaca / vache

Prononcer "baque" ou "baco".
vaquèir (voir le nom "Baquey") ou vaquèr : vacher
vacada (prononcer "bacade") : troupeau de vaches landaises (on dit aussi élevage, ganaderia ou manade)*

*Merci aux Coursayres des Arrigans.

JPEG - 87.1 ko
Vaches / vacas / bacos au sud de Montréal d’Armagnac
Tederic M. - Junh 2016

 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Lastaillades
Las Talhadas

en graphie alibertine :

Latalhada + (la) Talhada
Prononcer "La Tailhade", "La Tailhado"...

talhar / couper

Prononcer "tayà".
talhada (prononcer "tayade") : chemin percé dans un bois [Alain Champ]


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Larrouméguère

en graphie alibertine :

(l')Arromeguèra
L'Arromegueta Lieu planté de ronces


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Lamaguère

en graphie alibertine :

La Maguèra
Prononcer "La Maguèro"


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Mestrebernat

en graphie alibertine :

Bernat
Vient du prénom identique Bernat.

Bernat Bernadina / Bernard

Bien prononcer le "t" final.

Mèste, Mèstre
Mèste est majoritaire en Gascogne, Mèstre présent sur sur la frange (...)

mèste / maître

Ou patron.


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

En Guilhémon
En Guilhemon

en graphie alibertine :

Guilhemon
Prononcer "Guilhémou(ng)".

Guilhem Guilhelma / Guillaume

Comme l’explique J.Tosti, sur son site des noms, "nom de personne d’origine germanique, Willhelm (will = volonté + helm = casque)".

Le troubadour gascon Amaniu de Sescas, dans son "Ensenhamen de la donzela" écrit vers 1280-1290 évoque Guilhelma, fille de Gaston VII Moncade, vicomte de Béarn (1229-1291) :
"Sur l’autre Guilhelma, connue pour être la plus noble, je vous dirai :
la fille de monseigneur Gaston, avec sa belle "manière" a obtenu toutes les bonnes qualités de notre pays.
La Gascogne et son territoire, est grandement illuminée par elle, car sa séduisante personne y est née et y a été élevée."

version originale :
"Altra Guilhelma say pus auta, que.us dirai : la filha d’En Guasto, c’ab sa
bela faiso a tans bos aibs conques de tot nostre paes. Guascuenhe l’encontrada
n’es fort illuminada, car lo sieus cors grazitz y fo natz e noiritz."

[trouvé par Guilhem Pepin dans Giuseppe E. Sansone, Testi
didattico-cortesi di Provenza, Bari, 1977]

Guilhamon (à la française, Guillamon), (dans les anciens écrits béarnais : Guilhamo), Guilhamet, Guilhamòt... sont des dérivés de "Guilhem".


 

 
Haut Armagnac - Pays d’Auch Gascogne médiane

Montaut-les-Créneaux

Les Pradasses

en graphie alibertine :

Las Pradassas

prat / pré

dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
pradina (prononcer "pradine"...) est présent en toponymie nord-gasconne, et devait avoir un sens précis qui nous échappe.