Lòcs (toponymie, paysage...) de Mauléon-d’Armagnac

Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Panblanc


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Laoué


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Maysouot de Lazartigue

en graphie alibertine :

Lasartigas + (las) Artigas
Les artigues.

artiga / friche

Beaucoup de noms de lieu et de personne sont composés avec "artiga" francisé en "artigue" (ex : Artiguevieille).
Les lieux ainsi nommés ont parfois été défrichés au Moyen-Age pour faire face à une augmentation de population.
Le verbe "artigar" veut dire "défricher" en castillan, de même que "eishartigar" en gascon.

Ce mot appartient à une couche lingüistique très ancienne, peut-être ligure.
Le toponyme "artigue" et les défrichements médiévaux

(lo) Maisoòt

maison / maison

Prononcer entre "mayzou" et "mayzoung".
La forme "mason" (prononcer entre "mazou" et "mazoung") existe aussi.


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Les Coums

en graphie alibertine :

(los) Coms
Prononcer "(lous) Coums".

com / bouchon, obturateur, marais ?

Prononcer "coum".
[dictionnaire de Y. Vidal]
Palay donne à "com" et "comat" le sens de marécage, en gascon landais.


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Le Hay

en graphie alibertine :

Lo Hai
Prononcer "Lou Haÿ".

hau, hai, hac / hêtre, forêt destinée à l'affouage

Prononcer "haou" ou "aou" est une diphtongue.
Autres formes gasconnes :
hai (prononcer "haÿ")
hac (moins répandu ; écrit éventuellement "hag", notamment en graphie fébusienne ; plus proche de la racine latine fagusprononcer "hac" ; )
havoth, havora (prononcer "habouth, haboure" - le premier est masculin, l’autre féminin)
"haboure sf. Hêtre (fagus sylvatica). V. habout. Syn. hag, hau, hay." [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

havoret (prononcer "habourét")
diminutif (mais surtout collectif : bois de hêtres) : haget et aussi haveda (prononcer "hawéde", "hawédo"...) : Bois planté de hêtre
"Se trouve dans les Pyrénées (forêt d’Iraty...), quelques localités reliques en Chalosse, Lot et Garonne…
Arbre pouvant atteindre 40 à 50 m, et vivre jusqu’à 500 ans.
Fruit : la faine, appréciée par les porcs ; on en tirait également de l’huile alimentaire.
Distillé à sec, le bois fournit la créosote.
Bois d’œuvre recherché (menuiserie, chaises…)"
[Gilles Granereau]

Le hau/hai a été important dans la Gascogne d’hier, si on en juge par le nombre des noms de lieu (et donc de personne) qui contiennent ce mot.


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

La Ribère de Pébernère

en graphie alibertine :

Larribèra + (l')Arribèra +(la) Ribèra
Prononcer "Larribère", "Larribèro"...

arriba / rive

Prononcer entre "arribe" et "arribo".
riba en Nord-Gascogne.

arribèra, arribèira : plaine ou large vallée

Pevernèra
(la) Vernèra Prononcer "La Bernère", "La Bernèro"...

vèrn / vergne, aulne

Prononcer "bèrn".
Viendrait du gaulois "vernos".
dérivés :
Vernet, verneda, vernhet, vernheda
= aulnaie
Le masculin "vernet" désigne un bois plus petit que le féminin :
vernhet < vernheda
(explication de L. Vernhet)
Le "vèrn" était autrefois planté en bord de rivière pour bien le tenir par ses racines.
Et de son bois, on faisait des "esclòps " (d’où l’expression "arbre aux sabots").
"bois léger et imputrescible, il servit à confectionner jougs de boeuf et esclops. Avec l’écorce, on peut faire de la teinture brun-oranger et avec le bois un chauffage qui laisse très peu de cendres". [Guy Suire]

"Bois rouge, arbre de 25 à 30 m. Bois recherché en menuiserie, ébénisterie. Ecorce utilisée en décoctions contre l’angine et pharyngites."
[Gilles Granereau]

/ pied

En plus de la signification "pied = partie du corps humain", apparait souvent dans les noms de lieu pour désigner le bas (ou même le commencement ?) d’un élément du paysage.


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Madonne

en graphie alibertine :

Ma Dauna

dauna / dame, maîtresse

Prononcer entre "daoune" et "daouno" ("aou" notant bien sûr une diphtongue).


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Le Piquet


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Le Gran Prat

en graphie alibertine :

(lo) Gran Prat
Prononcer "(lou) Gran Pratt"...

prat / pré

dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
pradina (prononcer "pradine"...) est présent en toponymie nord-gasconne, et devait avoir un sens précis qui nous échappe.


 

 
Eauzan / Eusan

Mauléon-d'Armagnac

Le Chicot