Lòcs (toponymie, paysage...) de Aux-Aussat / Aus e Aussat

Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Lasmarigues
Las Marrigas / Las Marrigos

en graphie alibertine :

Lasmarrigas + Las Marrigas
Prononcer "Las Marrigos"

marriga / clôture en terre ou en pierres

Cette définition vient de Claude Larronde :
"Clôture en terre ou en pierres séchées, haie en certains lieux"

Prononcer entre "marrigue" et "marrigo".


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Mounole

en graphie alibertine :

Monòlo
Prononcer "Mounòlou" avec l’accent tonique sur no. (Arra)mon + suffixe -òlo (...)

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Balech

en graphie alibertine :

Baleish
Prononcer "Balech". J.Tosti, sur son site des noms : "Surtout porté dans le (...)


 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Barbes

en graphie alibertine :

(lo) Barbèr
Prononcer "(lou) Barbè".

barba / barbe

Prononcer entre "barbe" et "barbo".
Dérivés :
barbut : barbu
barbèir (prononcer "barbèÿ") ou barbèr (prononcer "barbè") : barbier


 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Bordes

en graphie alibertine :

(las) Bòrdas
Prononcer "(las) Bòrdas", "(las) Bòrdos"...

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Capot

en graphie alibertine :

Capòt
Peut être synonyme de "cagot". Les cagots ont été pendant un millénaire en (...)

capòt / cagot

Les cagots ont été une communauté discriminée en Gascogne, peut-être depuis même avant que la Gascogne s’appelle "Gascogne".

cagòt, gahet... sont des synonymes utilisés par endroits. Peut-être plus que "cagòt", même ?

Parçans des lòcs "Gahet(s)" et "Los Capòts".


 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Castay

en graphie alibertine :

(lo) Castanh
Prononcer "(lou) Castagn".

castanha / châtaigne

Se prononce castagne ou castagno.
dérivés :
castanhèir ou castanhèr (ne pas prononcer le "r" final), et aussi, semble-t-il, castanh tout court : châtaigner
"arbre pouvant atteindre 30 m et plusieurs milliers d’années" [Gilles Granereau]
castanhèra, castanheda, castanhar, castanhareda, castanhet, castanet : châtaigneraie
Une expression tirée de V. Lespy (proverbes du pays de Béarn - éditions Lacour) :
Qu’a castanhat !
Veut dire "il a récolté les châtaignes". Comme la récolte des châtaignes est la dernière de toutes, l’expression veut dire (en moins guerrier) "il a tiré ses dernières cartouches".

JPEG - 32.7 ko
Castagnade à Pey
Dab "Lous youents dou bespe" (Los joens deu vespe) = "Les jeunes du soir"
jmcasa

 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Cazaux

en graphie alibertine :

(los) Casaus
Prononcer "(lous) Cazàws".

casau / jardin

Prononcer "casaou" ou "casaw".
diminutif : casalet

En fait, le "casau" a pu être à l’origine bien plus qu’un jardin : un domaine rural.
Voir à, ce sujet la page du site de Doazit en Chalosse sur les capcasaus.


 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

Coulaou

en graphie alibertine :

Colau
Prononcer "Coulàw".

Nicolau prenom mascle / Nicoulaou / Nicolas

Sent Nicoulaou est attesté à Esquièze-Sère (Pays toy).

Micoulaou/Micolau pourrait être une variante. A confirmer, parce que la mutation du "N" en "M" est étrange.


 

 
Astarac

Aux-Aussat / Aus e Aussat

France

en graphie alibertine :

(lo) Trolh
Prononcer "(lou) Trouilh".

trulh, trolh / pressoir

Variantes :
trolh (prononcer "trouÿ"), truelh
dérivé :
trolhèr : « Fabricant de pressoirs. N. de p. Trouillé, Trouilhét. Pintà coum û troulhè, boire ferme. »
ou « Ce qui a été foulé, piétiné ; rebut. »
[Palay]
Multidiccionari francés-occitan

França