Lòcs (toponymie, paysage...) de Bétous

Armagnac & Adour

Bétous

Lajus

en graphie alibertine :

Lajús
Prononcer "Layus" ou "Lajus" avec l’accent tonique sur la deuxième syllabe. (...)

Maison bourgeoise et annexe de bois cohabitent.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Armagnac & Adour

Bétous

Dussau

en graphie alibertine :

Deussòu
Prononcer "Doussòw". Hypothèse : Deu Sòu

sòu / sol

Prononcer "soou", "sòw".
Correspondrait (je ne me souviens plus très bien...) parfois à une surface où on battait les céréales, parfois à une pièce de l’habitation landaise qui pouvait aussi servir à cela (un peu comme l’eskaratz basque).
[Tederic]
"sol" : Bout de pré où l’on raclait l’herbe au foussou pour "dépiquer" haricots et fèves puis dresser la "gerbière" "garbèra" (prononcer "garbèro").
Par contre "sol" prononcé "soul" = seul, au féminin "sola" prononcé "soulo".
[R. Granié - Saint-Sardos, Lomagne]
Saint-Sardos parlait un gascon très influencé de languedocien. En gascon plus central, ce serait plutôt sòu.
[Tederic]

Attention, "sòu" a un homonyme, le sou français de "j’ai pas de sous" !

forme féminine : sòla (sens multiples dont semelle, étendue de terre labourable...)


 

 
Armagnac & Adour

Bétous

La Barthe

en graphie alibertine :

Labarta + (la) Barta
Prononcer entre "(la) Barte" et "(la) Barto".

barta / barthe

Zone humide auprès d’une rivière.
"barta" est un mot prélatin.
Difficile d’affirmer si "barda" (voir les lieux qui s’appellent "Labarde") est une variante de "barta".
Si oui, on pourrait déduire à la fois "barda" et "barta" de bard ou bart qui veut dire "boue" ou "limon".

barta existe aussi en languedocien, mais avec un sens différent de forêt broussailleuse. Difficile de dire si les mots "barta" et languedocien et gascon ont une même origine.


 

 
Armagnac & Adour

Bétous

La Coste

en graphie alibertine :

Lacòsta + (la) Còsta
Prononcer "Lacòsto".

còsta / côte

dérivés ou variantes :
costalat : côteau

On aurait pu penser que le mot còs, qui explique le nom de famille Ducos, et des noms de lieu comme Cos d’Estournel, soit un còst dont on ne prononce pas le "t" final. còs = tertre, côteau, monticule
Mais il viendrait plutôt d’une racine prélatine "kos" (colline) qui aurait survécu en gascon.

"còsta" pourrait être le mot pour traduire le français "colline", même si "tuc", "turon", et d’autres, peuvent dire des types particuliers de colline ou de relief.


 

 
Armagnac & Adour

Bétous

La Coume Longue

en graphie alibertine :

La Coma longa
Prononcer "La Coumo loungo", "La Coume loungue"...

coma / combe

Prononcer entre "coume" et "coumo".
Une combe est une sorte de vallon, de dépression.
Les dérivés de "coma" se trouvent dans de nombreux noms propres (Ducomet, Lascoumes...).
En Nord-Gascogne, c’est la forme comba qui prédomine, comme en occitan central.
La forme escoma (escoume...) semble synonyme.
Pour "coma" ("coume" dans la graphie qu’il utilise), Palay donne aussi l’explication (presque inverse) de "colline, monticule".

Le couple comèth/comèra semble un dérivé.


 

 
Armagnac & Adour

Bétous

Lacourrege

en graphie alibertine :

Lacorreja + (la) Correja
Prononcer "Lacourréje", "Lacourréye", "Lacourréjo"...

correja / courroie

Prononcer entre "courrèje" et " courrèjo".
Utilisé aussi pour désigner un champ en forme de bande allongée, une culture en terrasse...
D’où sa fréquence comme nom de famille (les noms de famille sont souvent issus de noms de lieux).
dérivé :
correjòla : correja avec le suffixe -òla qui doit être collectif


 

 
Armagnac & Adour

Bétous

Lagardere

en graphie alibertine :

Laguardèra + (la) Guardèra
Prononcer "Lagwardère", "Lagwardèro", "Lawardère"...

guarda / poste de garde

Mot ancien, peut-être d’origine germanique.
Prononcer "gwarde", "gwardo", et même dans certains endroits "warde" ou "wardo".
Selon Tosti (http://www.jtosti.com/noms/), fréquent dans le "sud-ouest", le mot garde désignait au départ une tour de garde, puis une forteresse.

dérivé :
guardèra : sens proche de "guarda".
La forme "garda" peut exister en périphérie de la Gascogne (à confirmer) dans les zones de transition avec l’occitan central ou le limousin.

Vérifier si "guarda" et "guardèra" ne peuvent pas signifier quelque chose comme un "défens", terre réservée en propre au seigneur dans le système féodal.

guarderar, au sens à préciser, apparait dans la toponymie sous la forme "Gardéra"...


 

 
Armagnac & Adour

Bétous

Lagnesta

en graphie alibertine :

(l')Anhestar
Prononcer "(l’)Agnestà".

gèsta, genèsta / genêt

Prononcer entre "gèste", "gnèsto", "yèste", "yèsto"...
variante :
nhèsta (prononcer entre "gnèste" et "gnèsto")
anhèsta semble aussi exister, donc avec un "a" de soutien, comme en témoignent en Armagnac par exemple des lieux "Lagnesta" qui ne peuvent guère être que des "L’anhestar" (lieu planté de genêt).
Il y a d’ailleurs des noms de lieu répertoriés "Laguesta" qui doivent être cacographiques.
dérivé : gestar ((prononcer "jestà") : mot masculin qui signifie "lieu planté de genêt"

JPEG - 214.2 ko
Anhesta hlorida suu camin de Hauvèu, a Arriaup (Réaup)
Photo de Jean (13 mai 2012)

 

 
Armagnac & Adour

Bétous

Lalane

en graphie alibertine :

Lalana + (la) Lana
Prononcer entre "lalane" et "lalano".

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".


 

 
Armagnac & Adour

Bétous

Pichon

en graphie alibertine :

(lo) Pichon
Prononcer "(lou) Pitchou(ng)" ? Le sens "Le Petit" n’est pas certain. pichon (...)

petit / petit

Prononcer "pétitt" ou "petitt".

Il y a d’autres mots qui veulent dire aussi "petit" en gascon : pichòt (prononcer "pitchot"), pichòi (prononcer "pitchoÿ"), pichon (prononcer entre "pitchou" et "pitchoung"), chicòi et chiquet (prononcer "tchicoÿ" et "tchiquét" - un chic, un thic, un chiquet : un peu, un petit peu...)

Mais le gascon emploie souvent des diminutifs au lieu de "petit" :
"un ostalet" au lieu de "un petit ostau"

petita (prononcer entre "pétite" et "pétito") : petite

JPEG - 21.7 ko
Barbotan-Cazaubon : Centre de loisirs LOU PETIT GASCOUN
Tederic M.

pichon / gagne-petit, rétameur

A Bayonne un pitchoun est un « gagne-petit, rétameur ».
https://www.etymologie-occitane.fr/category/lexique-occitan/p/page/6/
petit = petit