Lòcs (toponymie, paysage...) de Seissan

Astarac Gascogne médiane

Seissan

Artiguedieu
Artigadiu / Artigadïou

en graphie alibertine :

Artigadiu
Prononcer "Artigadïou"

artiga / friche

Beaucoup de noms de lieu et de personne sont composés avec "artiga" francisé en "artigue" (ex : Artiguevieille).
Les lieux ainsi nommés ont parfois été défrichés au Moyen-Age pour faire face à une augmentation de population.
Le verbe "artigar" veut dire "défricher" en castillan, de même que "eishartigar" en gascon.

Ce mot appartient à une couche lingüistique très ancienne, peut-être ligure.
Le toponyme "artigue" et les défrichements médiévaux


prepausat per Vincent P. ;

 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

chemin de la Pouche
camin de la Poja (Potja ?) / camin de la Poujo (Poutjo ?)

en graphie alibertine :

Lapotja + La Potja
Très proche de "Lapoja" (Lapouche) qui existe plus au nord et à l’est. "poja" (...)

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")

"Ce chemin se situe sur la rive droite du Gers, bien entendu légèrement sur la hauteur au pied du coteau. Sur la petite route parallèle à la départementale reliant Auch à Lannemezan entre Seissan et Ornézan.
Comment peut-on expliquer les terminaisons des villages aux alentours SeiSSAN, OrbeSSAN, OrnéZAN, SanSAN ........etc. ?"


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

ADER

en graphie alibertine :

Adèr
Le "r" final ne doit pas se prononcer, ce qui fait qu’on peut aussi trouver (...)


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

BORDENEUVE

en graphie alibertine :

La Bòrdaneva
Prononcer "Bordonébo, Bordonéwo..."

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]

(era/la) Bòrdanava
Prononcer "La/Era Bòrdo nawo, Bòrdo nabo, Bòrde nawe, Bòrde nabe..." avec (...)

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

Le CANTROUBAT
Lo Cantrobat / Lou Cantroubat

en graphie alibertine :

Lo Cantrobat
Prononcer "Lou Cantroubat" en faisant entendre le t final.

can / chien

Dérivés :
canha (prononcer entre "cagno" et "cagne") : chienne
canhàs est le contraire de canhòt (petit chien).
Le suffixe "as" est un augmentatif.
canhotada ("cagnotade" en français régional) : portée de chiens

trobar / trouver

Prononcer "troubà".

"chien trouvé" !


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

CARTIER


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

DENSOLLE

"Quartier Densolle" apparait sur le Cadastre napoléonien.
D’En Sole ?


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

EN PEYRIE
En Peirin ?

en graphie alibertine :

Peirin
Prononcer "Peÿri(ng)".

"EMPEYRIE" selon le FANTOIR.


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

EN SENSURRE


 

 
Astarac Gascogne médiane

Seissan

HILLONPOC

Le Cadastre napoléonien situe Hillonpoc (ou Hilloupoc) à environ 200 m à l’est de "la Carrère", près de Maron, à en endroit qui n’est plus bâti présentement.