Lòcs (toponymie, paysage...) de Urdens

Lomagne

Urdens

ARNAUD LANNE

en graphie alibertine :

Lalana + (la) Lana
Prononcer entre "lalane" et "lalano".

lana / lande

Prononcer "lane" dans la plus grande partie des Landes, "lano" en Gascogne intérieure.
Variante girondine : landa
Le nom Lalanne veut dire "Lalande".
dérivés :
lanusquet (landais)
landescòt (landais, dans le Médoc)
landés semble moins authentique, plus français.

Capvath la lana : A travers la lande

Viendrait du gaulois "landa".

Arnaut

Arnaut Arnauda / Arnaude / Arnaud

Comme le dit J.Tosti, sur son site des noms, "nom de personne d’origine germanique (arn = aigle + wald < waldan = gouverner)".


 

 
Lomagne

Urdens

ARRIOUAU

en graphie alibertine :

Larrivau + (l')Arrivau
Prononcer "Larribàw" ou "Larriwàw". Juillet 2018 : Dans un premier temps, (...)

arriba / rive

Prononcer entre "arribe" et "arribo".
riba en Nord-Gascogne.

arribèra, arribèira : plaine ou large vallée

Cassini écrit Ribau, ce qui montre la possibilité du passage entre w et b.


 

 
Lomagne

Urdens

BARREVIDAU


 

 
Lomagne

Urdens

BELLOC

en graphie alibertine :

Bellòc
Beau lieu. On devrait avoir "Bèthlòc", mais...

lòc / lieu

Sur Gasconha.com, les "lòcs" sont des lieux-dits, des quartiers, des rues, des chemins, intéressants pour la toponymie ou l’identité gasconne ou locale.

bèth, bèra / beau

belle : bèra (prononcer entre "bère" et "bèro")
dérivés :
beròi ("beau" ; prononcer "béroÿ" - parfois abrégé en "broÿ")
beròia ("belle" ; prononcer entre "béroye" et "beroyo")
beror (prononcer "bérou") : beauté
beutat (prononcer "béoutat") est un francisme assez ancien.

Bethlòc
Prononcer "Belloc"


 

 
Lomagne

Urdens

DERRAC


 

 
Lomagne

Urdens

ENSANS
En Sanç / En Sans

en graphie alibertine :

Sans

Sans prenom mascle

Ce nom se retrouve probablement en Espagne dans le nom "Sanz".
Il pourrait venir du latin Sanctius.
Il a été porté par des rois vascons.
"L’utilisation du double nom* (Guilhem-Sans, Bernat-Guilhem, Sans-Guilhem...)
expliquait la filiation : Guilhem-Sans veut dire Guilhem fils de Sans, Sans-
Guilhem, Sans fils de Guilhem, Bernat-Guilhem : Bernat fils de Guilhem ou
encore un autre exemple Sans-Lop, Sans fils de Lop (pron. Loupp)." [G. Pepin]

Sanset, qui existe comme nom de famille, doit provenir de Sans.

*A l’origine, les vascons suffixaient probablement le deuxième nom par une terminaison (probablement "ez" ou "etz" ou "itz", exprimant le génitif, et qui se retrouve dans les noms espagnols actuels Sanchez etc...).


 

 
Lomagne

Urdens

HILLO

en graphie alibertine :

(lo) Hilhòu
Prononcer entre "(lou) Hillòw", "òw" étant une diphtongue typiquement (...)

hilh / fils

hilhòu (prononcer "hiyow") : filleul


 

 
Lomagne

Urdens

LA COUREGE

en graphie alibertine :

Lacorreja + (la) Correja
Prononcer "Lacourréje", "Lacourréye", "Lacourréjo"...

correja / courroie

Prononcer entre "courrèje" et " courrèjo".
Utilisé aussi pour désigner un champ en forme de bande allongée, une culture en terrasse...
D’où sa fréquence comme nom de famille (les noms de famille sont souvent issus de noms de lieux).
dérivé :
correjòla : correja avec le suffixe -òla qui doit être collectif


 

 
Lomagne

Urdens

LA HITTE

en graphie alibertine :

Lahita + (la) Hita
Prononcer entre "lahitte" et "Lahito".

hita / borne, limite de propriété.

Forme les noms très courants en Gascogne "Lafitte" ou (plus gascon) "Lahitte".
Vient du latin "ficta", limite de propriété.

hitar :
« hita, hitère s. – Lieu où il y a des hites. Palay »
Multidiccionari francés-occitan


 

 
Lomagne

Urdens

LA MONGETTE

en graphie alibertine :

La Mongeta
Prononcer "La Mounjéto", "La Mounjéte"...

monge, monja / moine

Prononcer un peu comme "moundjé".
monja (prononcer "mounje", "mounjo"...) = nonne

monje et monja en espagnol signifient moine au masculin et féminin [M. Lacrampe]

dérivés :
mongia : monastère (mot un peu ancien, peut-être, qui a donné des noms de lòcs).
mongeta (haricot) aurait pour origine l’image des religieuses enfermées dans leur cellule comme les grains du haricot.

MP3 - 48.3 ko
Cau deishar héser lo qu’a pintrat las mongetas !
Il faut laisser faire celui qui a peint les haricots [Dieu] !

variante : moine (en graphie alibertine, se prononce "moùynẹ".)
« Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« moùynẹ C. moùnjẹ, moine. » »