Lòcs (toponymie, paysage...) de Montadet

Savés

Montadet

Lacassagne

en graphie alibertine :

Lacassanha + (la) Cassanha

casso, casse, cassi / chêne

cassi est plutôt girondin, une autre forme gasconne est casso (prononcer "cassou" en accentuant la première syllabe), et casse existe aussi.
En langue gauloise : cassanos

"cassi-casso-casse" est-il plutôt le chêne pédonculé , le chêne tauzin étant "tausin" ?*
Dérivés (pour dire "chênaie" :)
cassiar (masc.), cassia o cassièra (fem.), cassiet, cassieda, cassoeda, cassanha (le si courant "cassagne"

*Le basque a deux mots différents : haritz pour "chêne pédonculé", ametz pour "chêne tauzin". Au Pays basque, le premier était particulièrement révéré.

Ostau deus Cassos / Oustaou dous Cassous
Proposition de typographie gasconne.
Tederic M.

La maison "Lacassagne" est à droite, mais avec cette photo, j’entends surtout montrer la beauté des paysages gascons, même en hiver.

La carte du XIXème siècle indique "Encassagne", ce qui peut laisser supposer qu’il s’agissait d’un propriétaire appelé Cassagne, mais je ne suis pas certain en réalité que la division entre toponyme réel et patronyme était si nette.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Savés

Montadet

Maison "vasconne" au bourg

Une autre ! Le Savès regorge de bâti de bois, qui aura échappé aux reconstructions des XVIIIème et XIXème siècles. Là encore, pas de petit nom, mais j’ai lancé un appel sur Esprit Gascon.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Savés

Montadet

Capdessus

en graphie alibertine :

Capdessùs

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)


 

 
Savés

Montadet

La Prade

en graphie alibertine :

Laprada + (la,era) Prada
Prononcer "La Prade", "Le Prade" (en negue), "La Prado"... ; "Era (...)

prat / pré

dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
pradina (prononcer "pradine"...) est présent en toponymie nord-gasconne, et devait avoir un sens précis qui nous échappe.

Prada + (la) Prada

prat / pré

dérivés :
prada, pradèra : prairie
pradèu : airial
pradina (prononcer "pradine"...) est présent en toponymie nord-gasconne, et devait avoir un sens précis qui nous échappe.


 

 
Savés

Montadet

Lacassagne

en graphie alibertine :

Lacassanha + (la) Cassanha

casso, casse, cassi / chêne

cassi est plutôt girondin, une autre forme gasconne est casso (prononcer "cassou" en accentuant la première syllabe), et casse existe aussi.
En langue gauloise : cassanos

"cassi-casso-casse" est-il plutôt le chêne pédonculé , le chêne tauzin étant "tausin" ?*
Dérivés (pour dire "chênaie" :)
cassiar (masc.), cassia o cassièra (fem.), cassiet, cassieda, cassoeda, cassanha (le si courant "cassagne"

*Le basque a deux mots différents : haritz pour "chêne pédonculé", ametz pour "chêne tauzin". Au Pays basque, le premier était particulièrement révéré.

Ostau deus Cassos / Oustaou dous Cassous
Proposition de typographie gasconne.
Tederic M.

 

 
Savés

Montadet

Lasserre

en graphie alibertine :

Lassèrra + (la) Sèrra
Prononcer "La Sèrre", "La Sèrro"...

sèrra / colline ou chaîne de collines

Ou ensemble de collines.
Prononcer entre "sèrre" et "sèrro".
serròt (prononcer "seurròt" en pays de "parlar negue") doit être un diminutif, dont la signification exacte est à précisér.

sarra peut être une variante de sèrra.


 

 
Savés

Montadet

La Bordeneuve

en graphie alibertine :

La Bòrdaneva
Prononcer "Bordonébo, Bordonéwo..."

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]

(era/la) Bòrdanava
Prononcer "La/Era Bòrdo nawo, Bòrdo nabo, Bòrde nawe, Bòrde nabe..." avec (...)

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

nau, nèu / neuf

prononcer "naw"
neuve : nava (prononcer "nawe", "nabe", "nabo", "nawo"...) ou parfois nau comme le masculin
Les formes nèu et nèva existent aussi.
Le couple navèth/navèra correspond à nouveau/nouvelle ; variante pour les Landes, et peut-être aussi pour le Médoc et autres : « noèt, nouèt,-ère (L.) », donc novèth/novèra [Palay]


 

 
Savés

Montadet

La Bourdette

en graphie alibertine :

Labordeta + (la) Bordeta
Prononcer "Labourdéte", "Labourdéto"...

bòrda / ferme, métairie, grange

Ou grange.
Prononcer entre "bordo" et "borde" ;
Dérivés :
bordeta (prononcer "bourdette" ; petite bòrda), bordiu (ferme ou métaierie) et ses dérivés bordilèr (métayer), bordilòt (diminutif de "bordiu"), bordilar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...)" p. 328)
bordau ("bourdaou" indiqué comme "grange-étable" (p.40) par "Quand l’Ariège changea de siècle", de Pierre Salies aux éditions Milan/Résonances (1982))
bordalèr métayer, « habitant d’un hameau, d’un bourdalà » [Palay]
bordalat (hameau)
bordèra : regroupement de bòrdas ?
bordar (prononcer "bourdà") :
« bourdà sm. Ferme, borde avec tout ce qu’elle contient et comporte- : bétail et cheptel mort. En Lav. emplacement d’une borde tombée en ruines. » [Palay]
« Bourdar Bordar (vers le pays basque) métairie »[Lespy]

JPEG - 21 ko

 

 
Savés

Montadet

Langlade

en graphie alibertine :

Langlada + (l')Anglada
Prononcer entre "Anglade" et "Anglado". Selon J. Tosti (http://www.jtosti.com/n


 

 
Savés

Montadet

Le Gesta

en graphie alibertine :

(lo) Gestar
Prononcer "(lou) Gestà".

gèsta, genèsta / genêt

Prononcer entre "gèste", "gnèsto", "yèste", "yèsto"...
variante :
nhèsta (prononcer entre "gnèste" et "gnèsto")
anhèsta semble aussi exister, donc avec un "a" de soutien, comme en témoignent en Armagnac par exemple des lieux "Lagnesta" qui ne peuvent guère être que des "L’anhestar" (lieu planté de genêt).
Il y a d’ailleurs des noms de lieu répertoriés "Laguesta" qui doivent être cacographiques.
dérivé : gestar ((prononcer "jestà") : mot masculin qui signifie "lieu planté de genêt"

JPEG - 214.2 ko
Anhesta hlorida suu camin de Hauvèu, a Arriaup (Réaup)
Photo de Jean (13 mai 2012)