Lòcs (toponymie, paysage...) de Gondrin

Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Le Mouliès

Intuitivement, cela n’a pas grand sens que cet article singulier avec un nom apparemment pluriel molièrs. Serait-ce un patronyme ? Il existe une tendance dans le Gers à accoler un article aux patronymes devenus toponymes, il m’a semblé.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Lartet

en graphie alibertine :

Lartet
Se décompose en "l’Artet" ? Il y a "L’Arteton" à Gimont.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Porte de Gigougny

Ce nom Gigougny ("rue de Gigougny") est mystérieux.
Le FANTOIR donne aussi "à Gigougny" comme s’il y avait un lieu-dit de ce nom.
Curieusement, il y a à Castéra-Verduzan, donc pas très loin, une "rue de Gigouli" au nom aussi mystérieux !

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Bacara

en graphie alibertine :

(lo) Vaquerar, Vacarar
Prononcer "(lou) Baquérà, Bacarà". Mettre les deux ensembles suppose qu’on (...)

vaca / vache

Prononcer "baque" ou "baco".
vaquèir (voir le nom "Baquey") ou vaquèr : vacher
vacada (prononcer "bacade") : troupeau de vaches landaises (on dit aussi élevage, ganaderia ou manade)*

*Merci aux Coursayres des Arrigans.

JPEG - 87.1 ko
Vaches / vacas / bacos au sud de Montréal d’Armagnac
Tederic M. - Junh 2016

Ou "Baccara".
Le vieux :

Le nouveau :

La fantaisie :

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Peyruc

en graphie alibertine :

Peiruc
Prononcer "Peÿruc". Semble être "Pèir" + suffixe gascon "uc". Sur le même (...)

Pèir, Pèr Pèira / Peÿ / Pierre

Pèir Berland defenot la libertat de Bordèu !

Dérivés :

Dérivés ou variantes [Alis-Aiguillon] : Peyre Peyroton Peychot

Futurs parents amoureux de Bordeaux et de sa région, vous souhaitez que votre fils s’attache lui aussi à ce pays et défende ses couleurs...
Appelez-le Pey ou Pèir* !
C’est "Pierre" en gascon de la région de Bordeaux.
C’est le prénom de Pey Berland, homme d’Etat, homme du peuple, homme de coeur et homme de religion, qui a défendu la liberté de Bordeaux contre le roi de France.

*"Pèir" est la graphie occitane normalisée de "Pey".
Il s’agit d’un seul et unique prénom qui se prononce " Pèÿ ".

La forme "Pey" est plus connue, et attestée officiellement. Vous n’aurez aucune difficulté à la faire enregistrer par l’Etat Civil : sinon, il devrait suffire d’invoquer Pey Berland et les multiples "Saint Pey" de la région...

La forme graphique Pèir, plus moderne et audacieuse, est moins évidente à prononcer pour la majorité des gens.
Il vous faudra donc faire, si vous la choisissez, l’effort pédagogique pour qu’ils ne prononcent pas "Pèrr"...

Pèir est la version nord-gasconne (en gros, département de la Gironde nord du département des Landes) de "Pèr" (ne pas prononcer le "r") qu’on trouve dans le reste de la Gascogne (voir les multiples "Saint Pé...").

A noter pour finir : le gascon permet une forme féminine différente du masculin, "Pèira", à prononcer entre "Pèïre" et "Pèïro". Profitons-en ?-)

Un quartier extérieur à la ville, avec quelques maisons à volume vascon.
Aujourd’hui, par plusieurs panneaux "Propriété privée", l’impression d’une méfiance vis-à-vis du visiteur...

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Rue Maubec

en graphie alibertine :

Maubec
Prononcer "Maoubec".

Encore une rue Maubec !
Je trouve que c’est un peu trop systématique pour que ce soit à chaque fois, en ville, un nom de famille (qui certes est attesté à Gondrin).
Voir la discussion au bas du lòc de la rue Maubec à Francescas.
En haut de la rue, du vrai pan de bois !

En bas de la rue, du faux pan de bois !

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Maison de Lasdoutz

en graphie alibertine :

Las Dotz
Prononcer "Las Doutz".

dotz, adotz / source, conduit d'eau

Prononcer "douts, adouts".
Mot féminin : la douts

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« douds ou douts (Arm.) sf. Source, fontaine ; trou d’écoulement, de bonde ; n. de rivière »

Selon Michel Grosclaude, adotz vient du latin "adducem" (mot de même signification, au cas accusatif).
Ce nom qui a créé des noms de lieux n’existait peut-être plus en gascon moderne. A vérifier.

dotzar ("doutsà") : sourdre, couler
Le Tresor dóu Felibrige donne aussi DOUCHA et mentionne le sens « doucher, prendre la douche » !

Il m’a semblé qu’elle avait un peu l’esprit du Facteur Cheval. Elle est à vendre ce jour.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Le lavoir de Lasdoutz
Lo lavader de Las Dotz / Lou Lawadé de Las Doutz

en graphie alibertine :

Las Dotz
Prononcer "Las Doutz".

dotz, adotz / source, conduit d'eau

Prononcer "douts, adouts".
Mot féminin : la douts

Palay :
Multidiccionari francés-occitan

« douds ou douts (Arm.) sf. Source, fontaine ; trou d’écoulement, de bonde ; n. de rivière »

Selon Michel Grosclaude, adotz vient du latin "adducem" (mot de même signification, au cas accusatif).
Ce nom qui a créé des noms de lieux n’existait peut-être plus en gascon moderne. A vérifier.

dotzar ("doutsà") : sourdre, couler
Le Tresor dóu Felibrige donne aussi DOUCHA et mentionne le sens « doucher, prendre la douche » !

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Rue des Cornières

en graphie alibertine :

Las Cornièras + Las Cornèras + Los Cornalèrs
Prononcer respectivement "Las cournièros", "Las cournèros", "Lous (...)

cornèr / coin

Prononcer "cournè".
Remarquer la similitude avec le mot anglais "corner" de même signification.
Le gascon ne l’a pas pris à l’anglais. Les deux ont la même origine latine.

còrn (prononcer còr) existe aussi.

cornièra (languedocien ou guyennais), cornalèr (gascon) :
« les "cornières" qui sont les passages qui permettent d’accéder à la place centrale par les angles. Ils sont initialement étroits et ne laissent pas passer les charrettes. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bastide_(ville)
Les cornières n’étaient donc pas la totalité des embans ou arcades d’une place de bastide, mais situées aux coins de cette place, conformément à la racine corn (coin).

Mise à jour avril 2019 :
 en gascon, cornière semble se dire cournalè (cornalèr).
 deux photos prises de la rue centrale de Gondrin, qui a ces cournalès. Sans doute la rue principale jadis, et maintenant sans aucun commerce, sauf un (j’y reviendrai). Elle a du charme, cette rue ; on s’y sent protégé. Peut-être que son heure reviendra.
 une photo de la vue de carte postale ancienne placée à l’entrée de la rue par la valeureuse association Belle Garde.
En regardant attentivement, on vérifie que les colombages n’étaient pas apparents.

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Armagnac & Condomois Gascogne médiane

Gondrin

Le Traqué

en graphie alibertine :

(lo) Traquèr
Prononcer "(lou) Traquè". Pourquoi nommer un lieu "le Gourdin" ou "le Gros (...)

traquèr / gourdin, (gros) bâton