Lòcs (toponymie, paysage...) de Verdelais

Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Bertric
Bertric

Dim. de Bertrand

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Cussol

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Capredon

en graphie alibertine :

Capredon
Prononcer "Caprédoun(g)".

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)

arredon, redon / rond

féminin : redona (prononcer "rédoune" ou "rédouno")
variante avec le "a" d’appui gascon : arredon, qui donne souvent ardon dans la toponymie.

Je trouve la graphie Capredond quelque peu inesthétique, pour ma part.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

La Gourgue
la Gorga / la Gourgue

en graphie alibertine :

Lagorga + La Gorga

gorga / trou d'eau

Prononcer entre "gourgue" et "gourgo".
gorg (prononcer "gourc") : gouffre, trou plein d’eau, en particulier sous une cascade.
En général, un "gorg" a de l’eau claire et une "gorga" un fond vaseux tel que mare ou bourbier profond.
En Bazadais, bassin d’un moulin ou réservoir d’eau pour l’alimentation d’une usine.
[A. Champ]

Palay, Lespy et le TdF donnent toute une série de dérivés, notamment avec le préfixe en :

engourgà-s, s’embourber, se mouiller les pieds
engourgadé sm. – Lieu où l’on s’embourbe.

Nom que donnent les anciens du village à un endroit où le Galouchey passe dans un endroit encaissé (d’un côté des escarpements, de l’autre des maisons). Cela se situe derrière l’ancien de la Mouliatte ; d’ailleurs, peut-être que la gourgue était auparavant le canal de sortie du moulin.

(Et bientôt une photo !!)

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Maison vasconne à la Nauze
Ostau vascon a la Nausa

en graphie alibertine :

(la) Nausa
Prononcer entre "la Nawze" et "La Nawzo".

nausa, nauda, nauva / lieu inondable

Prononcer "nàwze", "nàwzo"...

Tresor dóu Felibrige :
Multidiccionari francés-occitan

NAUDO, NAUSO NAUVO (L), (périg.), (rom. b. lat. nausa, lat. nautea, eau croupie), s. f. Noue, mare d’eau, lagune, dépression au sol, prairie aquatique, terre exposée à être couverte d’eaux stagnantes, en Gascogne et Querci

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Maison vasconne à Jeanneau
Ostau vascon a Janaut / Oustaou bascoun a Janaout

en graphie alibertine :

Janaut
Prononcer "Janaout".


"Janaut" est l’orthographe d’origine de ce patronyme qui a donné le toponyme.

Remarquable maison !!

prepausat per Gaby ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Capredon/Cabredon
Cap Redon

en graphie alibertine :

Cap Redon

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)

arredon, redon / rond

féminin : redona (prononcer "rédoune" ou "rédouno")
variante avec le "a" d’appui gascon : arredon, qui donne souvent ardon dans la toponymie.

Sommet rond... celui de la colline. La montée de Capredon est assez rude ; celle du Grand Bois (Bòsc Grand d’après le cadastre XIXe) un peu aussi.
[Gaby]

[Photo de Vincent P.]


 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Vue des Allées
Vista de las Aleias / Biste de las Aléies

en graphie alibertine :

Las Aleias
Prononcer "Las Aléies".


Les maisons sont dignes et austères, comme il sied à cet ancien lieu de pélerinage cher à François Mauriac, mais ces Allées ont aussi un vaste espace central convivial (présence de "petancaÿres").
Au fait, "alea" en gascon ne m’a jamais plu. Des propositions ? "passejada" ?

J’ai tenu compte des remarques et corrigé "alea" en "aleia", mais ça ne me plait toujours pas : le génie gascon doit proposer mieux !-)
E que deuré bohar, sus Gasconha.com, lo genia gascon...

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

Basilique Notre-Dame


prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Benauge Entre-deux-Mers

Verdelais

La Nauze
La Nausa / La Naouze

en graphie alibertine :

(la) Nausa
Prononcer entre "la Nawze" et "La Nawzo".

nausa, nauda, nauva / lieu inondable

Prononcer "nàwze", "nàwzo"...

Tresor dóu Felibrige :
Multidiccionari francés-occitan

NAUDO, NAUSO NAUVO (L), (périg.), (rom. b. lat. nausa, lat. nautea, eau croupie), s. f. Noue, mare d’eau, lagune, dépression au sol, prairie aquatique, terre exposée à être couverte d’eaux stagnantes, en Gascogne et Querci


Lieu inondable, en bord de fleuve. On trouve ce toponyme, aussi, en bords de Dordogne.

prepausat per Gaby ;