Lòcs (toponymie, paysage...) de Tonneins

Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Teyssené

en graphie alibertine :

Teishenèr

teishenèir, tishanèr... / tisserand

teishenèir : prononcer "téchénèÿ".
Mais ça, c’est une forme nord-gasconne.
Ailleurs en Gascogne, on trouve teishenèr (prononcer "téchénè"), tishanèr (prononcer "tichanè"), teishenèr (prononcer "téchénè"), teishinèr (prononcer "téchinè"), et même tisnèr (prononcer "tisnè") du côté du Béarn, et, en revenant à l’extrême nord de la Gascogne, tessendèir et teishèir (d’après la toponymie)...

CN (F2 St Georges) : Teysené (avec "A Bongout" au sud)
Etat major 19e siècle : Tessene
IGN 1950 : Teysseré (cacographie !)
IGN : rien ! le lieu semble inclus dans Bongout.
Ajustement de Gasconha.com : Teyssené !

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Monsalès

Le siège de Gasconha.com se situe à Tonneins, alors continuons à illustrer le beau patrimoine bâti de cette ville des bords de Garonne.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

La Couture

en graphie alibertine :

Lacotura + (la) Cotura
Prononcer "Lacouturo", "Lacouture"...

cotura / culture

Au sens agricole.
Peut désigner un terrain cultivé.
A l’origine des nombreux noms de lieu et de personne "Couthures", "Lacouture", etc...
Correspond au verbe "cotivar" (cultiver).
Atencion, la cotura n’es pas la costura ! Ne cau pas con.hóner ! (97 ko)

Une de plus pour la collection de maisons vasconnes de Gasconha.com !

[I èras dejà passat longtemps a, Vincent !
La Couture

Tederic]

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Boun’anado, de Tounéns estant !

Pour les voeux de Cap d’an, et comme secrétaire adjoint de l’association Région Gascogne Prospective, je vous offre cette image un peu solaire (sol y sombra !) où apparait même l’arrière de la maison qui abrite son secrétariat, mais je ne dirai pas où exactement...

La rue était en travaux, ce qui explique l’absence de revêtement de sa chaussée, maintenant bitumée, sous les lazzis d’une partie des habitants, qui souhaitaient mieux que ça (des pavés pour recouvrir la plage ?).
Ainsi va la revitalisation de nos petites villes...

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Les Ourgeoins

Le nom ne paraît pas sur les cartes anciennes, aucune famille Ourgeoin n’est attesté, ce dans toute la France, ce toponyme est donc une énigme. Reste la borde, magnifique, typique de la ribère de Garonne.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Ritord et Bareyre dans l’eau - déc 2019
Ritòrt e Barrèira dens l'aiga / Ritòrt é Barrèÿre dens l'aÿgue

JPEG - 150.6 ko

Cliquer sur l’image ci-desus pour l’afficher en grand.
A gauche, Ritord ; à droite Bareyre.
Oui, c’est de l’eau, autour, un jour d’inondation. On aurait pu penser à un champ de coton, mais ce n’est pas le lieu, ni peut-être la saison !
Ritord

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

La borde d’Escoutet

Escoutet, qui est maintenant avant tout une maison de retraite (pas dans la maison en photo ci-dessus, mais derrière !), semble avoir été un domaine dont la maison ci-dessus a pu être la borde, la maison des métayers. Je brode sur les bordes...
Le nom Escoutet m’intrigue aussi : on pense bien sûr à escotar (escoutà : écouter).
Je découvre que le mot escout (masculin) peut avoir le sens de "Action d’écouter, guet" selon le Trésor du Félibrige.
Multidiccionari francés-occitan

On pourrait donc imaginer qu’Escoutet dérive de cet escout.
Sinon j’avais pensé à une corruption de Escoubet, mais je n’ai aucun indice en ce sens.

La bastisse : assez typique des bordes vasconnes qu’on peut trouver en Tonneinquais, Marmandais, Queyran... avec un très grand hangar devant, qui continue la maison placée derrière, mais est d’un bâti en bois distinct de celle-ci. Donc un rajout pour des besoins agricoles.

Au total une bien grande bastisse qui semble avoir été déjà recyclée pour un usage non agricole, mais être de nouveau en attente d’affectation...

Mise à jour 2019 :
Je me suis aperçu après coup que Vincent P. avait déjà pris en photo cette borde en 2014 :

prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Dupin
Deupin / Doupïn

en graphie alibertine :

Deupin
Prononcer "Doupïn(g)". Logiquement, ce nom (qui peut aussi exister en France (...)


Les lòcs Dupin sont courants et surtout en Gascogne.
Cela fait penser à un nom de famille qui a fini par désigner le lieu.

JPEG - 72.5 ko
prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Vasconne qui pourrait s’appeler "Me’n souy bis"

Tonneins - Vasconne qui en a trop vu
Face droite de cette maison par rapport au pignon.
La vue photographique a été complété à gauche par du dessin (recul insuffisant pour prendre l’ensemble en photo).
Tederic M.


"Me’n souy bis" (Me’n soi vist) : je m’en suis vu

Attention, la photo ci-dessus est pour sa partie gauche une reconstitution : je n’avais pas le recul pour prendre l’ensemble en photo.

La maison rappelle Bénézit de Fauillet.
Bénézit

Elle a une croupe arrière comme beaucoup de maisons vasconnes.

JPEG - 144.1 ko

Il y a encore des colombages dans le haut des séparations intérieures. Il est bien possible que celles-ci aient été en colombage jusqu’au sol avant leur remplacement par des parpaings.

Elle a beaucoup souffert :

  • de l’ajout d’une nouvelle maison qui a mordu sa partie gauche allant même jusqu’à construire des murs extérieurs à l’intérieur de la vieille maison,
    JPEG - 38.3 ko
  • de modifications qui ne sont pas dans l’esprit de l’ossature bois (ajout de murs en brique devant l’ossature bois, murs intérieurs en parpaings...)
  • enfin, de l’abandon de l’ensemble.

La partie arrière de la maison, sans doute grange et étable à l’origine, montre un plan tripartite, avec rangée de portiques supportant la poutre faitière par des poinçons.

JPEG - 20.4 ko

La partie avant, qui servait sans doute à l’habitation, a tellement été modifiée qu’il est plus difficile de la percevoir. Où s’appuyait la grosse poutre transversale à l’origine ?
Il semble cependant que le plan était également tripartite dans le prolongement de l’arrière.

JPEG - 100.7 ko
Tonneins - Vasconne qui en a trop vu - Avant gauche de la maison, de dedans.
L’ossature bois ne semble pas d’origine, et en plus elle a été enveloppée par un mur de briques.
Tederic M.
JPEG - 129.6 ko
Tonneins - Vasconne qui en a trop vu - Avant gauche de la maison, de dedans.
Certains bois semblent d’origine, comme la grosse poutre ; d’autres non.
On est principalement dans la partie gauche d’une maison vasconne tripartite, mais le mur moderne qui apparait à droite de la photo ne respecte pas les limites de la maison tripartite : il coupe sa partie centrale.
JPEG - 121.4 ko
Tonneins - Vasconne qui en a trop vu - Avant de la maison, charpente.
JPEG - 165.1 ko
Tonneins - Vasconne qui en a trop vu - Arrière de la maison.
On voit un poteau intérieur, qui part du sol et soutient un entrait.
On voit aussi à droite la croupe arrière de la toiture.
Tederic M.
JPEG - 135.3 ko
Tonneins - Vasconne qui en a trop vu - Séparation entre l’avant et l’arrière.
Tederic M.
JPEG - 127.7 ko
Tonneins - Vasconne qui en a trop vu - Séparation entre l’avant et l’arrière, haut.
Tederic M.
prepausat per Tederic Merger ;

 

 
Rive droite gasconne Anneau gascon Gascogne médiane Tonneinquais

Tonneins

Le moulin Bacca
Vacar ?

en graphie alibertine :

(lo) Vacar
Voir le début de la discussion sous le lòc Bacca de Tonneins. Il y a un (...)

vaca / vache

Prononcer "baque" ou "baco".
vaquèir (voir le nom "Baquey") ou vaquèr : vacher
vacada (prononcer "bacade") : troupeau de vaches landaises (on dit aussi élevage, ganaderia ou manade)*

*Merci aux Coursayres des Arrigans.

JPEG - 87.1 ko
Vaches / vacas / bacos au sud de Montréal d’Armagnac
Tederic M. - Junh 2016


Dans le secteur d’Unet.
D’après le cadastre napoléonien, il semble que la maison de Bacca était en contrebas du moulin à vent, au début du "Marés" et de la plaine d’Ayet.
Le tracé des routes et chemins a dû être perturbé par la construction de la voie ferrée Bordeaux-Toulouse-Sète. Apparemment la maison n’existe plus.

Le nom Bacca fait penser à un locatif avec vaca (vache) et le suffixe -ar.
Mais ceux-ci sont le plus souvent associés à des végétaux et non à des animaux.
Cependant, nous avons l’exemple de bualar et peut-être aolhar et anherar ("agnéra").

Le nom de famille Bacca ou Baca existe en Gascogne, mais aussi en Roussillon, par exemple. On ne peut donc pas dire à coup sûr qu’il est gascon. Geneanet le donne à Condom et Francescas au 17e siècle.

Et on trouve Bacara à Gondrin et Vic Fezensac, Bacaron à Lupiac, Bacarot à Ponsampère, Baccarat à Ricourt, LES BACCARETS à Cintegabelle (31), ce qui atteste à coup sûr un radical bacar ou vacar.

On trouve aussi Baccala et Bacala en Gascogne, et un Moulin Baca bien loin de Gascogne (département 70).

Voir suite de la discussion au bas du nom normat Vacar.

prepausat per Tederic Merger ;