- Tederic Merger

Albret néracais Gascogne médiane

Saint-Laurent

Sabaros / Sabaròs


 

Grans de sau

  • sapar(r)/zabar(r), c’est le buisson en basque.
    A Isturitz, on trouve la maison Zabarotzia (sabarodsa en 1393, çavaroz en 1435).

    Pour ce Sabaros, la question d’un fossile toponymique se pose, mais ce peut être également un individu originaire de Sabarros qui aurait donné son nom au lieu-dit.

  • Noms basques de Saint-Pierre et de Miquelon confirme :
    Sabarotz Xaparroiz Emplacement de buissons - emplacement de buissons de chêne

  • J’ai commencé à chercher par Google livres...
    Cette famille semble avoir vécu en Agenais, et j’ai aperçu une référence de Saint-Laurent où se trouve ce lòc Sabaros.
    Dans un document que j’ai vu, une demoiselle de Sabaros est aussi nommée "de Savaros" à quelques lignes de distance.
    En cherchant davantage sur cette famille, on avancerait sur ce lòc, à mon avis...
    Au moins, on pourrait dire si cette famille a reçu ce nom à partir du lieu, ou le contraire.

    Il ne faut peut-être pas exclure une racine occitane du type "savarols", qui peut avoir donné "Sabaros" comme "pujols" a donné parfois "Pujos" (donc "faux" toponyme en os).
    L’IGN donne un lieu Sabarolle à Lécussan (31).
    Il y a aussi des lieux Sabarège, Sabaron en Entre-deux-Mers, "les sabarots, 17880 Les Portes-en-Ré", Pierroton de Sabarots attesté en 1515 en Bordelais...

  • La maison Sabaros, depuis la route de Bruch, en août 2015.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document