Rivière basse et Pardiac

Troncens

- Vincent P.


 

Roucan

La maison est simplissime, un peu trop refaite probablement sous les Trente Glorieuses, mais l’enduit qui saute montre que c’est encore de la pierre dessous. Si l’on n’aime pas les formes "vasconnes" de la contrée, voici un bâti tout à fait autochtone lui aussi, postérieur, qui peut inspirer les formes modernes, c’est une ferme-cour, comme l’on en voit surtout dans les Pyrénées.

Mystère linguistique, maigre certes : avec constance, dans ces contrées, sur place, la préposition avec article figure sur panonceau : ce n’est pas Roucan mais "Au Roucan". Comment interpréter ce tic de langue, qui semble parfois envahissant ? Le sens est en gros "Chez le Roucan". Est-ce une présomption de patronyme devenu toponyme ? Comme patronyme, voire toponyme, Roucan n’est pas de distribution gasconne.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document