Vic-Bilh

Séméacq-Blachon / Semiac-Blaishon

- Vincent P.


 

Pouey

en graphie alibertine :

Poèi
Prononcer "Poueÿ".

pei, poei, poi, pui / colline, hauteur

Prononcer " puï ".

Ce mot, sous ses nombreuses variantes, est une source inépuisable de noms propres, dans tout le domaine occitano-catalan.

variantes : poi (prononcer " pouï "), puèi, poèi, pèi (très fréquent en Bordelais et Médoc dans les noms de lieux, sous la forme "pey"), pèch (variante orthographique de "pèi").
"puch" semble être de la même famille, probablement une variante orthographique de "pui".
Signalons enfin puèg (languedocien) et puig (catalan), qui se prononcent plutôt "puech" et "poutch"...

Tout cela vient du latin "podium" (hauteur).
Dérivés :
pojòu, pujòu, qu’on retrouve sous les formes francisées "Poujeau" ou "Puyôo" et en languedocien sous les formes "poujol" et "pujol"
Berganton (p. 119) parle d’une "interchangeabilité" entre "puyau, puyèu, puyò" (pujau, pujèu, pujòu).
pojada (montée -fr. "poujade", "pouyade")

Puei

Le Béarn a connu une vague de reconstructions intenses au XVIIIème siècle, suite à une période d’opulence économique qui sera brisée par la Révolution. Ladite vague a couvert la contrée de grosses maisons de style classique, qui sont belles, mais qu’avec les années, je trouve moins typées tout de même que le bâti en torchis et bois auquel elles ont succédé.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document