Couserans Pyrénées

Moulis


 
en graphie alibertine :

(los) Molins
Prononcer "(lous) Moulïns".

molin / moulin

prononcer plutôt "mouli".
dérivés :
molièir (prononcer "moulièï) ou molièr (meunier)
molia (prononcer "moulïe", "moulïo"...) : forme féminine de molin  ?
moliar, molinar (attesté dans "Siedlung und Landschaft (...))

Gentilé "anti-gascon" : "moulisien".
Le rétablissement du "n" étymologique serait bienvenu, non ? Donc, "molinés" ("moulinais" en français) ?
[Tederic M.]


 

 

 

 

 

Grans de sau

  • Sur la droite, on remarque une maison en bois d’allure vasconne, ce qui n’est pas hors-contexte dans cette commune du Couserans qui est mixte (maisons pyrénéennes et maisons vasconnes).

  • Il faut noter que l’hypothèse Molins au pluriel est possible, car dans cette région de Gascogne, tout comme en Languedoc, -ns final devient simplement -s.

    Cela n’est pas le cas en Médoc pour l’autre Moulis, qui dès lors doit d’expliquer autrement, mais comment ?

    Rive droite de la Garonne, au Nord de Toulouse, on trouve de nombreux lieux-dits qui finissent en -is : Moulis, Boris, Imbertis, Flotis, Nougarolis, ... Quelle est cette terminaison ? Pluriel local, mixte entre le -i commingeois (aussi connu dans l’ancienne langue de l’Albigeois) et le -s classique ?


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document