- Tederic Merger

Bordeaux / Bordèu

Bègles

Caverns / Cavèrns / Cabèrs

en graphie alibertine :

Capvèrn

cap / tête, bout

Aussi bout ou extrémité de quelque chose.
Ex : cap deu bòs = bout (fin ou commencement) du bois.
dérivé : acabar (terminer)

vèrn / vergne, aulne

Prononcer "bèrn".
Viendrait du gaulois "vernos".
dérivés :
Vernet, verneda, vernhet, vernheda
= aulnaie
Le masculin "vernet" désigne un bois plus petit que le féminin :
vernhet < vernheda
(explication de L. Vernhet)
Le "vèrn" était autrefois planté en bord de rivière pour bien le tenir par ses racines.
Et de son bois, on faisait des "esclòps " (d’où l’expression "arbre aux sabots").
"bois léger et imputrescible, il servit à confectionner jougs de boeuf et esclops. Avec l’écorce, on peut faire de la teinture brun-oranger et avec le bois un chauffage qui laisse très peu de cendres". [Guy Suire]

"Bois rouge, arbre de 25 à 30 m. Bois recherché en menuiserie, ébénisterie. Ecorce utilisée en décoctions contre l’angine et pharyngites."
[Gilles Granereau]

Caverns était un des quatre villages de Bègles*, mentionné au même titre que Centujan dans les documents anciens. Les deux hameaux étaient séparés par l’estey de Sainte Croix, artère où passe maintenant le tram.
Cassini et la carte d’état major du 19e siècle mentionnent encore "Caverne".
Il reste de nos jours la rue des Cavernes, à l’emplacement de cet ancien quartier :

Le nom "Cavernes", qui apparait ici et là dans la viographie moderne en Bordelais, n’a sans doute rien à voir avec des cavernes, mais probablement avec cap vèrn ; ce dernier nom correspond à la présence d’aulnes (vèrns), attestée aussi sur place par le toponyme Bernet.
La Maye du Bernet

La plaque de rue dit qu’il s’agit d’un ancien toponyme de Bègles, mais ne dément pas qu’il s’agit de "cavernes" ! Heureusement que Gasconha.com est là...

Variétés bordelaises :
"Cavers" est mentionné parmi les villages de la paroisse de Bègles.
Matthias Koch, dans "Siedlungd und Landschaft (...)", écrit presque toujours "Caverns" ; c’est donc cette forme qu’il a trouvée dans les documents d’époque qui sont le matériau de son étude.

*Les 4 villages de la paroisse de Bègles étaient Centujan, Caverns, lo Cornau de la Gleisa (donc le village autour de l’église) et Villambitz (Birambis, ou Viràmbits en graphie alibertine).


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document