Nébouzan Gascogne médiane

Boudrac

- Vincent P.


 

La Seygouade / Eras Aigoadas / Eras Aÿgouadas

en graphie alibertine :

Eras Aigoadas
Prononcer "Eras Aÿgouadas"


Lieu-dit formé sur sèga "ronce" ? Aucune idée.


 

Grans de sau

  • Probablement pas parce que ce serait plutôt "La Seygade". Or là, à moins d’un croisement avec un autre terme, c’est bien "La Seygouade".

  • Je ne voudrais pas être envahissant, mais là, il s’agit de mon village ! La belle photo de la ligne HT 2x400.000 volts ci-dessus à été prise sur le plateau, mais sur les territoires de Cazaril et Lécussan, elle passe bien à Boudrac, mais très loin du centre.

    Boudrac est une fondation templière du XIIIe siècle (voir mon nom ou Société Etudes Comminges et Etudes Nébouzan sur moteur de recherches pour les publications).
    Elle fut ensuite commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (Malte) et elle rassemblait une grande partie de leurs possessions, de Saint-Clar près Toulouse jusqu’à Luz en remontant par les "membres" de la vallée de Luchon, de la vallée de Barèges (Luz et Gavarnie), une partie de Lourdes et du Magnoac.

    D’après les toponymistes, le nom Boudrac viendrait d’un nom de personne Voltor, dérivé en Voltoracum pour son domaine.

    Quant à la Seygouade, petit cours né sur les marécages asséchés du plateau, affluent de la Save, elle était autrefois orthographiée Saygouade, "eras aygouadas", il y a au moins deux cours de ce nom.

    De la commanderie, il ne reste que peu de traces, le village ayant été déplacé au 19e siècle.
    Heureusement les Archives Départementales sont très riches pour le passé de Boudrac, à partir des origines.

    Réponse de Gasconha.com :
    Gasconha.com aime être envahi par des contributeurs de qualité !-)

  • Guy Pierre Souverville donne sans doute l’explication de "La Seygouade" et nous permet d’y voir une mauvaise coupure, comme il y en tant sur les toponymes gascons.
    Je vais donc modifier les versions gasconnes du nom ("Era Seiguada / Era Seÿguado") qui avaient été écrites avant d’avoir l’explication.
    Ce sera pour l’instant "Eras Aigoadas / Eras Aygouadas". "Eras" n’est-il pas contracté en "Es" dans ce parçan, ce qui donnerait plus facilement "Saygouade(s)" ?


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document