Rive droite gasconne Gascogne médiane Tonneinquais

Clairac


 

Raulin

en graphie alibertine :

Raulin
Prononcer "Raouli(ng)"... Dérivé de Raul (Raoul) ? Mais ce dernier n’est (...)

Photo de mai 2021 : la maison Raulin est habitée, "propriété privée", on ne manquera pas de le savoir, et si l’on devait se croire dans l’ancien monde qui ne possédait pas pareille névrose de la possession, le chien méchant est là pour nous le rappeler par ses aboiements.


 

Grans de sau

  • Il faut expliquer où c’est : sur la ligne de crête entre Tonneins et Clairac, près du plateau de Tabord, Raulin est aussi un plateau, plus petit.
    J’ai lu que des célébrations clandestines protestantes avaient eu lieu par ici au temps de l’église du Désert.
    Et c’est bien un lieu désert, à l’écart ; peut-être parce que je connais cette histoire, je le ressens comme un sanctuaire.

    Il y a quelques années, j’avais été choqué de tomber au bout du chemin de crête sur le centre d’enfouissement de Nicole, situé sur la même chaîne de plateaux. Je l’avais ressenti comme un sacrilège.

    Je comprends la volonté des propriétaires d’une maison isolée de se protéger du vol. C’est le rôle du chien méchant, je pense.
    La clôture en découle, et je préfère qu’elle protège le chien méchant des passants.
    Reste la petite plaque rouge et blanche "Propriété privée" si courante dans nos campagnes, mais qui souvent est à l’entrée d’un chemin qui n’est pas barré physiquement. Elle n’arrêtera pas les voleurs, mais peut-être des promeneurs indélicats.
    Ici, le chien méchant suffirait...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document