Créonnais Entre-deux-Mers

Baron

- Vincent P.


 

Fauriar / Hauriar ?


Est-ce une maison "vasconne" ?
[Vincent.P]

Cassini semble donner "Fauriard".
[Tederic]


 

Grans de sau

  • Une recherche sur google montre que Fauriard a été un patronyme du Bordelais au XVIèmen du côté de Salignac en Cubzadais (Salignac est de langue gasconne : ruesdemaville.com).

    archives.gironde.fr

    Je ne vois comme hypothèse qu’un dérivé péjoratif d’un patronyme initial qui aura été "Faurie", très commun en Périgord, Limousin, Quercy du latin fabrica, au sens de "forge", mais qui est aussi la forme restée à l’écrit de ces confins girondins, de telle manière qu’on ne peut pas exclure qu’il s’agisse d’une formation locale.
    Dans la mesure d’ailleurs où le patronyme est attesté en Bordelais depuis le XVIème siècle, on voit difficilement pourquoi il ne s’agirait pas d’une formation locale, même si le suffixe -ard n’est pas spécifiquement très gascon d’usage. Alors, on pourrait faire intervenir une hypothèse gavache.

    On peut restituer : F(H)auriard.

    NB : En gascon, fabrica donne plutôt harga. En Béarn, on a également hauria cependant.

  • http://www.baron33.com/pages/content/chateau-bellefontaine.html

    "Fauriard ou Foriard ou Fauriart : C’est le nom d’une famille (un document cite Colas Foriard et ses enfants ainsi que Catherine Fauriart) dont les terres et maisons dépendent de Pimpois jusqu’à leur achat par Guilhaume de Cursol en 1574. Au XVII° siècle, ce lieu est appelé « village de Fauriard »."


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document