Médoc

Pauillac

- Vincent P.


 

L’île de Trompeloup et la centrale du Blayais / L'Isla de Trompalop e la centrala de Brau

en graphie alibertine :

(lo) Brau
Prononcer "(lou) bràw". Comme souvent les mots courts, "brau" peut avoir des (...)

brau / marais, taureau

Prononcer "braw".
Serait d’origine celtique, et pourrait avoir des dérivés en "brag...".

Autre sens, totalement sans rapport : taureau ; ici, c’est peut-être la racine brave-bravoure qui rentre en scène.

Trompalop
Prononcer "Troumpeloup".


La centrale du Blayais se trouve sur la commune de Braud-Saint-Louis, imperturbablement appelée Brau dans les textes anciens : c’est donc bien le mot gascon qui désigne très justement les marais du Vitrezais, pays de langue saintongeaise.

Il est probable que contrairement au Blayais où il y a eu substitution linguistique via des colonies de migrants de l’Ouest (les patronyme des habitants y ont des ramifications et la toponymie gasconne encore très présente est la preuve de la présence passée de cette langue), le Vitrezais n’a probablement jamais été densément peuplé (c’est le brau des textes anciens et Pleine Selve rappelle que l’endroit fut une forêt) et ses premières paroisses habitées ont dû être peuplées de Saintongeais voisins (impossible de savoir si l’usage de l’oc saintongeais avait perduré).
D’où l’absence de toponymie proprement gasconne (mais quelques toponymes "limousins").

Il faut bien dire que la centrale confère un certain charme à l’estuaire vu de Pauillac et vient trancher quelque peu dans la paresse du paysage.
A gauche de l’île, le phare de Trompeloup.


 

Grans de sau

  • D’on as prés la foto, Vincent ?
    De la punta d’Ambés ?

  • Aquera fòto, que l’èi presa deu pòrt de Paulhac : la corba de l’estuari que "desfaiçona" las distàncias pr’amor qui la centrala qu’ei hèra mei au Nòrd qui non pas Trompalop.

    Un amic deu costat de Brau que’m disè un dia que lo son pairbon e parlava deus Medoquins com d’un pòble desparièr.

    Réponse de Gasconha.com :
    E los Medoquins parlan daus gavachs...

  • Quin beth país qu’era Gasconha nosta !
    Qu’aubri aquesta paja dab ua fotografia de mar (ta jo) quan arribi uèi medix des montanhes araneses.
    Tan de diferencia e d’arriquèr, dera mar as montanhes, des lanes en passar per ua ahorèst o costalets, de Garona en gaves, de viles ara campanha...
    Un beth país qu’avem, mèma s’era vista dera centrala deth país Blaiés (se ditz atau ?) que’m hè mau e mèma s’ei justa en dehòra de Gasconha pròpia.
    Merci pr’aquera vista beròia.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document