Graves & Cernès

Saint-Médard-d'Eyrans / Sent Medard d'Eirans

- Vincent P.


 

L’Estey d’Eyrans / L'Estèir d'Eirans / L'Esteÿ d'Eÿrans

en graphie alibertine :

L'Estèir

estèir / estey

Prononcer "estèÿ".
Affluent de la Garonne, de la Gironde, et du bassin d’Arcachon (?), qui généralement grossit à marée haute.
Même racine latine que les mots français "étier" ou "étiage".

Eiran, Eirans ?
Prononcer "Eÿran(s)". Le s final n’est peut-être pas justifié : (...)


Anciennement Estey de Balach (le vieux mot gascon pour plateau ?).
Pour ce qui est d’Eyrans, c’est peut-être une variante de Eygrand, aboutissement d’un celtique Icoranda (cf Icoranda).
En tout cas, Eyrans dans le Blayais semble indiquer la frontière entre Sud-Blayais (anciennement gascon) et Nord-Blayais (plus probablement de susbtrat limousin).


 

Grans de sau

  • J’ai le souvenir que "balach" était considéré comme un mot d’origine celte, en rapport avec "balai" et désignant un lieu où pousse des genêts à balai, ou quauquarren atau...


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document