- Tederic Merger

Médoc Mar e còsta gascona / Ma é coste gascoune

Lacanau / La Canau

Le Moutchic - Soir d’été / Lo Mochic - Seir d'estiu / Lou Moutchic - Seÿ d'estiu

en graphie alibertine :

Motic
Voir les lieux Moutic et Moutchic.

moth / mou

Prononcer entre "mout" et "moutch".

"mouch" est présent en toponymie gasconne (Mouchet...).

Le féminin (molle) est motha ou moda. On aurait plutôt attendu "mora" sur le modèle sadoth/sadora, mais "mora" était peut-être déjà pris !-)
mòth existe aussi avec la même signification que "moth".
Le r normal réapparait peut-être dans morèra bien présent en toponymie.
modenc : endroit très mou ?
[La Lomagne n°1]

Lo Mochic
Prononcer "Lou Moutchic".

moth / mou

Prononcer entre "mout" et "moutch".

"mouch" est présent en toponymie gasconne (Mouchet...).

Le féminin (molle) est motha ou moda. On aurait plutôt attendu "mora" sur le modèle sadoth/sadora, mais "mora" était peut-être déjà pris !-)
mòth existe aussi avec la même signification que "moth".
Le r normal réapparait peut-être dans morèra bien présent en toponymie.
modenc : endroit très mou ?
[La Lomagne n°1]


D’où vient le nom "Moutchic" ?
Une hypothèse, sans plus : "moth" (adjectif "mou") + diminutif "ic"

Voir aussi Moutic à Noaillan et l’hypothèse "moutic = mont chic = petit mont".


 

Grans de sau

  • Selon le Dictionnaire béarnais de Vastin Lespy, moth (prononcer moutch) désigne par extension un terrain mou, donc humide (note de Jean Lafitte).
    Donc moutchic, c’est le petit terrain mou (ou le terrain mollasson ?).

  • l’IGN donne les lieux "Mouchic" à Arx (40), Saint-Martin-d’Oney (40), Vielle-Saint-Girons (40), "Mouchicq" à Ousse-Suzan (40), "Mouchicat" à Caubeyres (47).
    Proches :
    "Moutch" (qui semble être la racine sans diminutif) à Sorde-l’Abbaye (40), "Moutche" à Classun (40),
    "le Mouchit" à Arbanats (33), "Moutchil" à La Bastide-Clairence (64), de multiples "Mouchou", "Moutchon", "Moutchou" presque tous en Gascogne, et un "Moutchos" à Sérignac (Lomagne)...
    "Moutchnès" à Madaillan (47) est légèrement hors Gascogne.
    "Moutic" est également bien représenté en Gascogne occidentale, et est très probablement une variante de "Moutchic".
    "Moutet" existe en Gascogne plus orientale, ce qui peut être logique, le diminitif "ic" y étant moins présent, voire absent.
    Mais "Moutet" existe hors Gascogne, et dans ce cas l’explication par "moth" ne peut pas marcher...

  • A noter le lieu-dit "Lou mouith" à Lahontan, "mouyt" étant la variante orthézienne du pls commun "moud"/"moutch".

    L’orthographe occitane "moth" couvre les deux prononciations : et "moud", et "moutch". Moutic, c’est Moud+ic.

    Par contre, Moutet, les auteurs le voient plutôt comme "mòta+et" (petite motte) ou une aphérèse du diminutif (Guilhe)motet (petit Guillaumet).

  • Perdon de corregir enqüèra, mès que crei lo sè(i)r qu’es meilèu lo SE(i)R/desse(i)r.

  • CADASTRE NAPOLEONIEN : lèdes de Montchic. Donc nous avons peut-être là une explication : serait-ce "monticule" ?


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document