- Tederic Merger

Albret néracais Gascogne médiane

Nérac

Diné - Caud Soureilh

en graphie alibertine :

Caud Sorelh

caut, caud / chaud

féminin : cauda (prononcer "cawde")
dérivés :
caudèir (prononcer "caoudèÿ") : chaudron, grosse chaleur (on pourrait dire aussi calorassa)
caudèira (prononcer "caoudèÿre") : chaudière
cauhar (prononcer "caouhà") : chauffer

sorelh, so / soleil

Prononcer "soureil".

JPEG - 14.1 ko
Biganos - Aou soureil / Au sorelh / Au soleil
Tederic M.

so (prononcer "sou") existe aussi pour dire "soleil".
so-coc (prononcer "sou-couc") : soleil couchant
solelhar : « lieu exposé au soleil » [Lagarde (languedocien)] ; le mot semble utilisé en Savés par exemple, y a-t-il aussi l’équivalent plus gascon solelhar ?

JPEG - 151.3 ko

"Caud Soureilh" n’apparait, à la place de Diné, que sur la carte actuelle de l’IGN.
Les cartes anciennes donnent "Dine", et seule la carte de l’IGN 1950 met l’accent aigu : Diné, qu’on peut interpréter en Dinèr (argent au sens monétaire).
Google Maps indique "Dîné" au milieu d’une couade de liens vers des restaurants de Nérac, et comme de juste, ce Diné semble aussi offrir quelque chose dans le domaine de l’hôtellerie ou de la restauration, ce n’est pas clair...

"Caud Soureilh" est-il une trouvaille moderne, assez bien inspirée par le lieu, sur un versant exposé au sud ?


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document