Graves & Cernès Landes de Gascogne

Canéjan

- Tederic Merger


 

Maison "La House" du quartier du même nom

en graphie alibertine :

Lahosa
« Lahouze ou Lahouse. Caverie en Sainte-Eulalie (Saint Sever) et Saint (...)


La maison est estampillée "1880".
"La House" voudrait tout simplement dire "la maison" et serait (mais c’est à confirmer) un vieux mot gascon d’origine germanique, dont la forme française est par hasard identique au mot anglais.


 

Grans de sau

  • Moi, j’ai plutôt entendu dire que ce serait une déformation de "la heug", la fougère. Et en effet, ça paraît plus logique.

  • Pour appuyer cette filiation possible :
    "fougère" peut se dire heuç/heutz en gascon.

    Désolé de ne pas avoir trace de la source qui proposait le mot germanique "house" !

  • On trouve
    Housin (St Symphorien 33)
    Housilane (St Symphorien 33)
    la House (Lestelle de St Martory 31)
    la Housie (Bourideys 33, St Léger de Balson 33 et Uzeste 33 !)
    la Housigue (Beaupuy 47)
    Houdié (Pomarez 40)
    Houdiès (Geloux 40 et St Martin d’Oney 40)
    Houdia (Tilh 40)
    Houdiat (Geloux 40 et Gouts 40)
    Houdiats (Sore 40)
    Houdin (Bégaar 40, Bénesse-Maremne 40, Labenne 40, Laluque 40, Magescq 40, Soustons 40, LEsperon 40, Mano 40, Biscarrosse 40)
    Houdin de Cosdome (Salles 40)
    Houdins (Arès 33 et Le Teich 33)
    Houdi (Yzosse 40)
    Houdit (Biscarrosse 40)
    le Houdin (Louchats 33, le Teich 33, Balizac 33, Salles 33, Escource 40, Saugnacq et Muret 40, Argelouse 40, Léon 40)
    la Houdine (le Haillan 33, Audenge 33)
    la Houdie (Guillos 33, Belin 33, Josse 40, Sore 40)

    Une famille de toponyme purement landais, donc (au sens culturel). Et non négligeable ! A rapprocher des "Vignes Oudides" à LEsparre ?

  • Il y a bien une racine "hodin" à débusquer.
    Je ne trouve pas dans Palay par le Dicod’Oc.
    J’ai voulu faire une recherche dans le texte du lexique de Méaule, mais apparemment mon logiciel d’affichage ne me donne pas la possibilité de faire une recherche du texte "hodin". Si quelqu’un pouvait la faire...

    Lexique français-gascon d’Escource et de la Grande Lande

    Par contre, la parenté avec "house" ne me parait pas totalement acquise.

  • Merci Mickaël pour ces liens.
    De mon côté, je vois que Cassini orthographiait "La Haouze". Bizarre. Il y a quand même de la diphtongue dans l’air, ce qui me refait penser un peu à "heuç/fougère". Il me semble, pour y être passé, que le terrain est très landais.
    Que serait ce "hoza" que tu signales, Mickaël ?

    Autre chose qui n’a rien à voir, mais apporte de l’eau à mon moulin... Justement sur l’Eau Bourde, je vois une "source de la Hontine", et non "de l’Hontine", ce qui me renforce dans mon refus d’élider le "h" de Hourcade par exemple, alors que c’est de nos nos jours l’usage général ("Gare de triage d’Hourcade" sur la carte de l’IGN que je vois en même temps chez Géoportail !).

  • Pas d’accord avec "fougère"... Peut-être fodiare ? (terrain labouré, etc) Penser aussi à fox > ... (cf Lafox, la Hoch...) ???

    Hourcade : à Bègles, H est muet.

    Voir en ligne : http://losarmoneir.unblog.fr

  • Salut Tederic,

    je ne visite le site qu’aujourd’hui et très chargé cette semaine.
    Réponse rapide :
     sur Cassini, plutôt vivement la mise en ligne de la Carte topographique de la Guyenne de BELLEYME (échelle double de Cassini, avec plus de précisions topographiques).
    http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40692621g/PUBLIC
     sur Hoza, je faisais référence à un lieu éponyme dont on a pas mal de formes anciennes (toujours étudier la série complète).
    Par contre NICOLAÏ se trompe, à mon avis, quand il rapproche cette série du gascon fòssa. En ligne, pour l’éponyme de Saint-Pey-de-Castets :
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k33978q/f695.image.langFR
    (http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k339792/f234.image.langFR )
     je n’ai pas cherché ce terme d’ancien gascon (quelques idées mais à vérifier avant diffuser l’info)

    Pour le reste, l’élision c’est la « faute » au français standard !

  • Le livre de Nicolaï est intéressant, pour les pages que j’ai feuilletées, et il contient même pour "La Houze" de Saint-Pey-de-Castets un joli croquis qui montre une maison noble à touche légèrement vasconne (façade sous pignon, ajout latéral).

    Je ne crois pas trop non plus à "La Fossa", parce que je vois mal le double s se transformer en "z". Enfin, on ne sait jamais... on a bien le cas de Leyssotte...

    Leysotte

    Il faut donc continuer à chercher. Avec les noms gascons en "h", j’essaye parfois de trouver l’équivalent languedocien en "f". Là, cette recherche m’amène très loin : à Saorge, pays nissard, il y a un "La Fouse" !

    Enfin, je reviens à la mignonne maison de "La Houze" de Canéjan, qui donne lieu à tout ce fil de discussion :
    Voir en haut de page ; elle est un joli exemplaire du style chalet, qui est assez courant dans ces Landes de Bordeaux.
    J’aime la pratique d’alors d’inscrire la date de la maison à son fronton, et aussi le nom qui lui a été choisi.
    De plus, le nom choisi est celui du lieu, il n’est pas rapporté artificiellement comme les "Villa Françoise".
    Autre exemple à saluer de même : Le Chouyney à Gradignan.

    Le Chouyney

  • On devrait pouvoir trouver en ligne des formes anciennes de ce toponyme de Canéjan. C’est à côté de Camparian !

    Je n’ai pu regarder que quelques manuscrits (BM de Bordeaux, Manuscrits médiévaux d’Aquitaine). Voir également les nombreuses éditions de texte (sur Gallica notamment Archives historiques du département de la Gironde).

    Exemple :
    http://www.cobalt-informatique.net/ecla/images/Imgs/frad033_h641_0011_p.jpg
    « [18] |9| ... en la parropia de caneyan |10| en loc aᵽat en borc de camparrian ... »
    ᵽ = per

  • Adiu Mickaël !
    Mes recherches en ligne d’attestations anciennes, surtout dans des textes en gascon, du "La House" de Canéjan n’ont rien donné pour l’instant.
    En plus des pistes déjà signalées, je signale une série de toponymie gasconne "Hiu" qui à mon avis ne veut pas dire "fil" (même si "fil" se dit "hiu" en gascon) mais dérive d’une racine qui a donné "fief" en français ("féodal" doit en être un parent plus proche du latin).
    Des toponymes gascons comme "Le Fieu" sont directement une trancription de ce "Hiu", à mon avis.
    Voir aussi Fieuzal/Fieusal, qui a un s/z qui doit dériver du d de "féodal".

    Fieuzal

    Loin de Bordeaux, à Uglas près de Lannemezan, l’IGN donne un "La Hiouat" qui pourrait être selon moi un "L’ahivat" (terre donnée en fief).
    Cela dit, je n’ai pas d’indice que notre "House" appartienne à cette série. Ce serait par un chemin un peu tortueux, peut-être ?

  • hodin, hosin = terre défrichée, labourée, bêchée

    J’ai trouvé aussi le nom de famille Lahouze/Lahouse en Chalosse et Pays d’Orthe, et le le nom de famille Lahousse/Laousse en Pays de Born.
    De seguir...

  • Une nouvelle piste apparait donc :
    Comme le lieu Lahet à Villenave d’Ornon, le lieu "La House" pourrait avoir pris son nom d’une famille noble, certes non bordelaise à l’origine, mais dont certains membres ont pu exercer de hautes fonctions à Bordeaux (membre du Parlement, par exemple... il me semble que c’est le cas pour certain "de la House").
    Si un de ces "de la House" achetait des terres en Landes de Bordeaux (pour chasser...), on peut très bien imaginer qu’ils constituait ainsi un "Domaine de la House", dont quelques siècles plus tard, il ne reste logiquement qu’un quartier "La House".
    De même la maison "La House" de St Pey de Castets peut résulter d’une acquisition ou d’un mariage d’un membre de la même famille.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document