Médoc

Ludon-Médoc

Cadiot

Cadiot figurait déjà sur le Cadastre napoléonien.
Curieusement, on trouve l’inscription Cadiot ci-dessous - qui n’est peut-être pas aussi ancienne que la pierre qu’elle grave - sur une maison qui n’est pas Cadiot, mais Grasaquey selon l’IGN ; mais d’après le Cadastre napoléonien Grasaquey est au bord de la Maqueline, plus au nord, et la maison qui porte l’inscription "Cadiot" est Caracou, que la carte d’état major du 19e siècle écrit "Paracou" !


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document