Médoc

Listrac-Médoc

- Vincent P.


 

Le Brugat / Lo Brugar / Lou Brugà

en graphie alibertine :

(lo) Brugar
Prononcer "(lou) Brugà". (lo) Brucar Prononcer "Lou Brucà". (lo) Brugar (...)

bruc / bruyère

Viendrait du mot gaulois "bruca", qui a le même sens.
forme féminine : bruga (prononcer "brugue"...)
dérivé :
brucar, brugar (prononcer "brucà") : endroit où il y a du "bruc".

Difficile de savoir si le suffixe -at est étymologique, auquel cas il serait augmentatif, face au suffixe collectif botanique -ar. Dans l’attente d’une opinion plus assurée sur la question, qui passera pas une étude méthodique des toponymes du Médoc, pas de "nom normat".


Pey Bruga


 

Grans de sau

  • "L’étude méthodique des toponymes du Médoc" est commencée (notamment à St Laurent, commune voisine de Listrac) et voyant des mentions "Brugat" coexister avec "Bruga" et "Brugas", je tranche pour "Brugar" et établis en conséquence le lien avec le nom normat.
    La terminaison -at est pour moi une erreur, que nous relevons fréquemment, y compris en plein coeur de la Gascogne.
    Bien sûr, il y a aussi de vrais toponymes en -at, mais quand il y a une racine botanique, je pense qu’il faut privilégier à 99% le -ar.

  • Je suis d’accord, cependant il y a une curiosité : brugat ou brucat (je ne sais plus) existe en Gironde (source : Thesoc).

    NB. Les formes en brug- sont dans le Médoc et l’Entre-deux-Mers, celles en bruc- dans les Graves et le Bazadais.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document