Pays d’Orthe

Cauneille


 

Impasse de Lucbielh

en graphie alibertine :

(lo) Luc vielh

luc / forêt

Et plus exactement bois sacré.
Vient du latin "lucus" (bois, forêt). Présent dans de nombreux noms de lieu gascons (Lucmau par exemple), mais le mot semble avoir disparu de l’usage depuis longtemps, peut-être en même temps que les croyances qui lui étaient associées.
J. Tosti signale une forme féminine de "luc" : luque (luca en normalizat) ; luga (lugue) existe aussi.

dérivé fréquent en toponymie gasconne : lugat

vielh / vieux

Prononcer "bieÿ".
vielha (prononcer entre "bieÿe" et"bieÿo") : vieille
vielhòt (prononcer "bieÿòt") : petit vieux


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document