- Vincent P.

Rivière basse et Pardiac

Soublecause

Frix

en graphie alibertine :

Fris

Fris Frisa

Bien prononcer le "s" de Fris.
Nom d’un prince franc (originaire de Frise aux Pays Bas ?) mortellement blessé à Bassoues (Gascogne centrale) alors qu’il combattait les envahisseurs "arabes".
C’était l’époque de Charles Martel, dont il était d’ailleurs parent.
Son héroïsme en a fait un saint vénéré localement, qui a eu sa statue et a sa basilique (Saint Fris à Bassoues).
Le prénom Jean-Fris est également attesté ici et là.

Pour le féminin "Frisa" :
Attention de ne pas prononcer "Frisa" à la française, mais "Frise", ou "Friso" sans mettre l’accent tonique sur le "o".

La forme Frix existe aussi.


La Rivière-Basse est un pays d’influences mêlées : une même maison fusionne ici le style des Pyrénées et le style de la Gascogne centrale, à pans de bois.

Il est possible de penser que la maison de style pyrénéen est plus récente que l’appentis à pans de bois. L’on peut regretter quelque peu la disparition de belles tuiles dans cette contrée : les toitures sont souvent le premier facteur de dénaturation du bâti.


 

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document