Les articles LO / ETH dans les Hautes-Pyrénées...

- VERDIER Gilles

La limite géographique de l’utilisation de l’article défini en gascon dans le 65 : ETH ou LO ?

Le gascon des Hautes-Pyrénées a une division très importante : la forme de l’article défini diffère selon une ligne sud/nord très précise :
• Au nord de la ligne, on a les articles LO/LA/LOS/LAS. Etymologie : ILLU/ILLA après perte de la syllabe initiale.
• Au sud de la ligne, on a les articles ETH, ER /ERA, ER’ / ETHS / ERAS. Etymologie : latin ILLU, ILLA après perte de la syllabe finale (comme en castillan et italien).

La ligne n’a pas bougé depuis des siècles : la voici précisée par la grande enquête SACAZE (fin du XIX) qui a porté sur la langue de chaque village des départements pyrénéens.
Si cette différenciation n’affecte en rien l’intercompréhension entre gascons, pour les gascons en LO, les gascons en ETH sont bien ceux …de "a de cap-sus".

Sud de la ligne, d’est en ouest : les derniers villages employant l’article ETH.
• Tèrmes
• Bethvéser
• Devesa
• Ariés e Espenan
• Cidòs
• Viudòs
• Campudan
• Tornós Davant
• Galan
• Montastruc
• Vernadeth Dessús
• Clarac
• Montledós
• Gonés
• Sindòu
• Lhes
• Angòs
• Alièr
• Bernac Devath
• Arcisac Ador
• Benac
• Hibareta
• Luei
Nord de la ligne, d’est en ouest : les derniers villages employant l’article LO.
• Casterés
• Organ
• Bèthpoi
• Barta
• Haishan
• Poidarrius
• Libaròs
• Bonahont
• Aurius
• Godor
• Coçan
• Sogèus
• Lasladas
• Lançac
• Lespuei
• Calavantèr
• Barbadan Devath
• Salas d’Ador
• Momèras
• Sent Martin
• Hòrgas
• Audòs.

Juilhan et Azereish sont deux villages mixtes où le mélange des articles est de règle.

Les noms de villages sont les noms gascons officialisés par le Conseil départemental 65.

Grans de sau

  • À quoi correspond le cercle autour de Tournous-Darré ? Une enclave d’utilisation de l’article pyrénéen ?

    Pour ma part, je ne suis pas certain de la stabilité de la frontière, je suis même plutôt persuadé que l’article pyrénéen a reculé, au moins hors les Hautes-Pyrénées : il a ainsi disparu de la vallée d’Ossau à date relativement récente.

    À noter que l’article pyrénéen est potentiellement l’article standard dans l’ancien gascon du sud, qui a lui-même supplanté l’ancien article salat es/sa, du latin ipse/ipsa au Moyen-Âge.

  • Dans l’enquête Sacaze (traduction en "patois" local de 2 contes et relevé en "patois" des principaux toponymes avec carte), les feuilles pour Tournous Darré (https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105602784/f582.item) ont été renseignées par M. Arnauné, jeune instituteur né à Bernac Dessus. Toutes ses traductions (contes et toponymes) comportent très majoritairement l’article pyrénéens ETH/ERA alors que ce village est en pleine zone LO (je connais personnellement des personnes du village qui m’ont affirmé que le village n’a jamais employé ETH).
    Explication : ce jeune instituteur originaire de Bernac Dessus (zone ETH) a fait une hypercorrection sur les articles en fonction de son propre gascon.
    L’enquête Sacaze est extraordinaire mais les documents ont été remplis par les instituteurs et il faut parfois faire la part des choses...

    Je mets en doc un PDF permettant de trouver le tome et la page de l’enquête Sacaze pour chaque village du 65

    Voici les liens pour les enquêtes du 65 :
    Recueil de linguistique et de toponymie des Pyrénées / par Julien Sacaze. Volume X, département des Hautes- Pyrénées . Première partie : arrondissement de Tarbes (section I.)
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10560277p?rk=107296;4
    Recueil de linguistique et de toponymie des Pyrénées / par Julien Sacaze. Volume XI, département des Hautes- Pyrénées . Deuxième partie : arrondissement de Tarbes (section II.)
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105602784?rk=128756;0
    Recueil de linguistique et de toponymie des Pyrénées / par Julien Sacaze. Volume XII, département des Hautes- Pyrénées . Troisième partie : arrondissement d’Argelès
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10560279k?rk=42918;4
    Recueil de linguistique et de toponymie des Pyrénées / par Julien Sacaze. Volume XIII, département des Hautes- Pyrénées . Quatrième partie : arrondissement de Bagnères-de-Bigorre (Section I)
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10560280z?rk=214593;2
    Recueil de linguistique et de toponymie des Pyrénées / par Julien Sacaze. Volume XIV, département des Hautes- Pyrénées . Quatrième partie : arrondissement de Bagnères-de-Bigorre (Section II)
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b10560281d?rk=193134;0

  • Dans l’enquête Bourciez de 1895, la parabole pour Tournous-Darré est avec l’article pyrénéen, sauf pour le titre "Lou Maynat proudigué". C’est déjà l’instituteur Arnauné.

    Recueil des idiomes de la Région gasconne - T. 8

  • Dans le cas des deux enquêtes, Sacaze et Bourciez, les instituteurs et/ou les informateurs ne sont pas toujours fiables. Il y des des cas, pas rares, où la personne qui a répondu n’était de toute évidence pas originaire de la commune. Ou bien l’instituteur, lui même venu d’une autre commune, a lui-même répondu à l’enquête. Parfois, il a même recopié intégralement la transcription d’un collègue, ce qui est prouvé dans certains cas pour la zone basque (je ne me souviens plus du nom des communes).
    En ce qui concerne la zone que j’ai étudiée très précisément en 1991, directement sur les manuscrits originaux à Bordeaux (rien n’était numérisé à l’époque mais il y avait des microfilms), il y a des incohérences au moins pour Sanguinet, Gastes, Aureilhan et Garosse.
    Mais il n’y a pas que pour Sacaze et Bourciez qu’il y a eu des imperfections. En ce qui concerne l’atlas de Dauzat, je peux affirmer que son informateur de Parentis-en-Born n’était pas originaire du lieu, malgré ce qui est dit. Il était, lui ou ses parents, vraisemblablement originaire de Sanguinet ou d’une commune Girondine.

  • Et Bosc de Py (FANTOIR, Cadastre napoléonien), Et Mouli (FANTOIR), quartier det Bosc de Capera (Cadastre napoléonien), quartier de las Costes det Bosc (Cadastre napoléonien)
    Bernadets Débat est à une quinzaine de km au nord de la limite du eth dessinée plus haut.
    Bon, je me suis, du coup, en peu emballé, en mettant des "eras" et des "eths" dans les transcriptions d’autres lòcs de la commune...
    Bernadets-Debat

  • J’avais remarqué cette anomalie du cadastre napoléonien 1836 sur les deux toponymes avec "eth bòsc".
    Il s’agit manifestement d’une erreur puisque quelques dizaines d’années plus tard, l’enquête Sacaze (excellente) confirme l’ancrage dans la zone LO de la commune.
     lou boch de pi (lo bòsc de Pins), lah cochtèh deou boch...etc...
    https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b105602784/f465.item.zoom=


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs