Stations thermales en Gascogne #2 L’arbitrage entre thermalisme et thermoludisme ; l’exemple de Casteljaloux

- Tederic Merger

Rappel : le thermoludisme (ludisme : racine latine signifiant jeu !) n’est pas « remboursé par la Sécu », lui !
Stations thermales en Gascogne #1

Thermalisme et thermoludisme ont certes le mot "therme" en commun (l’aÿgue caude, sans propriété thérapeutique particulière pour le thermoludisme !), mais des raisons, un modèle économique, un public, tellement différents...

Mais le thermalisme a toujours allié les soins médicaux à un côté plus... ludique ou joyeux :

Johannes Dryander, qui avait été d’abord médecin à Coblence, puis professeur à Marburg, promettait dans son ouvrage paru en 1535, Vom Eymbser Bade : « Lorsqu’on se rend à Ems ou dans tout autre station thermale équivalente et qu’on y séjourne quelques temps, on guérit, non pas grâce aux eaux thermales, mais à cause de la bonne société et de la vie agréable. »

Les joies du thermalisme. Nouvelles pratiques thermales et sociabilité dans l’Allemagne de la fin du Moyen Âge

les stations thermales pratiquent en permanence un numéro d’équilibriste entre leurs vocations thérapeutique et touristique. (...)
de l’avis de la majorité des médecins, le divertissement fait partie de la cure et contribue même, lorsqu’il en est fait un usage raisonnable, à son succès.
D’aucuns voient dans la ville d’eaux une cité modèle : commune de moyenne importance, sise dans un écrin de verdure, dotée de tous les avantages de la ville mais débarrassée de ses nuisances. Une ville à la campagne (...)

Villes d’eaux, villes de loisirs [Carole Carribon]

L’exemple de Casteljaloux :
Casteljaloux

La maire de Casteljaloux a posé les jalons d’un programme de réaménagement global du centre-ville. L’idée est de « donner à la ville l’image qui correspond à son identité ». Celle d’une cité thermale et touristique.
le choix a été fait d’installer une promenade couverte "style Vichy"

Lot-et-Garonne : Six chantiers en six ans à Casteljaloux pour « donner à la ville l’image qui correspond à son identité » (sudouest.fr)
Promenade couverte... vont-ils nous faire des embans à la gasconne ? A Vichy, c’est comme ça (pas gascon).

Placée sous le signe de l’eau thermale, Casteljaloux a d’autres atouts pour s’imposer comme une destination privilégiée : le centre historique de cette attrayante cité gasconne dévoile un charme pittoresque avec ses vieilles ruelles bordées de maisons typiques (...) (Casteljaloux)
Rue Maqueboeuf

Vous serez sensible à l’animation des rues commerçantes, aux échoppes d’artisan et aux marchés et vous vous imprégnerez de l’esprit gascon autour de bons produits régionaux :
Dégustez le vin de Buzet à petites gorgées et l’Armagnac cérémonieusement, savourez les truites, les foies gras, confits et pâtés avec gourmandise, les pruneaux avec délice… Tout est bon dans ce pays où la gastronomie est reçue en héritage.

Les Bains de Casteljaloux - Autour de la cure thermale - Visites, Activités, divertissements

On voit ici que le côté touristique d’une station thermale gasconne peut être... la Gascogne, ou « l’esprit gascon », centré sur le bien boire et le bien manger, si l’on croit ce discours des Bains de Casteljaloux.

La dualité thermalisme/thermoludisme se traduit dans la communication web de Casteljaloux par deux sites jumeaux :

 Les Thermes

Les sources réputées depuis le XIXe siècle pour leurs effets sur l’anémie, le rachitisme, les névralgies et les rhumatismes, puis tombées dans l’oubli, ont reçu l’agrément pour la Rhumatologie en 1995 par le Ministère de la Santé.
C’est un vrai complexe thermal et de bien-être qui a ouvert ses portes le 1er juillet 2002 sur l’emplacement même des sources : Les Bains de Casteljaloux

 Les Bains

À seulement 1 h de Bordeaux, au cœur du Lot et Garonne, venez découvrir le complexe des Bains de Casteljaloux où, dans un même lieu, vous pourrez allier Détente, Bien-être, Santé et Beauté. Un endroit où il fait bon séjourner.

1ère impression (à partir des avis Google ou TripAdvisor...) :
Le thermoludisme, donc "les Bains", ne semble pas porter de sociabilité de ville thermale : séjours ultra-courts, consommation de gadgets (si je peux me permettre... « jets de massages, lits à bulles, cols de cygne... »)...

"Du coup", « la bonne société et la vie agréable », comme aux bains d’Ems au 16e siècle, est-elle à rechercher, aux Thermes de Casteljaloux, auprès des "curistes de 18 jours" ?
Les commentaires du site "Lescuristes.fr" donnent un aperçu :
 d’abord, ils apprécient d’avoir « l’accès VIP aux bains » ; donc l’accès libre à la partie thermoludique, qui est tarifée sans faiblesse aux visiteurs des Bains (l’autre public...) ;
 peu de mentions sur la vie collective en dehors des soins ;
 la proximité de la ville de Casteljaloux est appréciée ; un commentaire de 2014 regrettait quand même que « la ville de Casteljaloux ne s’adapte pas a la vie des curistes ( repos la journée, envie de sorties le soir ). A part le lac de Clarens et le centre ville on a vite fait le tour. On s’ennuie ici » ; c’est probablement le point adressé par la Maire de Casteljaloux (faire une « cité thermale et touristique ») ;
 les réservations de cure se font d’une année sur l’autre par ceux qui sont déjà curistes ; un avis regrette même que « les nouveaux ont les miettes !! » ; mais c’est plutôt un bon signe de fidélisation !

Pour finir, une donnée technique commune aux Bains et aux Thermes :
« Les eaux thermales de Casteljaloux sont chaudes, 42°C, captées par un forage à 1237 mètres de profondeur. »
Prochain article : peut-être sur Bagnères de Bigorre ?

En plus du thermalisme thérapeutique, Bagnères-de-Bigorre s’est tournée vers le thermoludisme avec la création, en 2003, d’ « Aquensis, la cité des eaux ».

https://www.haute-bigorre.fr/economie/tourisme/thermalisme

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs