Le nouveau bus Agen-Pau évite le département du Gers et fait un détour par l’Armagnac landais.

- Tederic Merger

J’ai testé mardi dernier le tronçon Sos-Aire.

Le bus arrivant d’Agen doit passer à Sos à 9h28 ; il aura quelques minutes de retard.

JPEG - 189.3 ko

Pendant mon attente, je vois passer un camion "GAZ-COGNE" !-)
A l’arrêt, l’ancienne cabine téléphonique est reconvertie en dépôt de livres ; quelques uns sont en allemand, en néerlandais... la population d’Europe du Nord est bien représentée à Sos...
Je prends Tortilla Flat de Steinbeck (en français).

Fréquentation :
 1 femme est déjà dans le bus quand j’y monte (sans parler de la chauffeuse) ;
 une autre montera à Gabarret ;
 deux jeunes monteront à Aire, et aussi une femme que je suppose maghrébine.
Donc peu de monde, mais tout ce monde semble aller à Pau... sauf moi qui ai décidé de m’arrêter à Aire, et de revenir par le bus du soir (pas le choix : un seul aller et retour dans la journée pour cette ligne Nouvelle-Aquitaine Agen - Pau).
On comprend que cette ligne peut difficilement servir à du cabotage entre villages et petites villes : le bus de retour passe 7 ou 8 h plus tard que l’aller, c’est long pour faire quelques courses ou tenir un rendez-vous chez le dentiste !
Elle pourrait en principe servir à des allers simples, mais le trajet Agen-Pau dure environ 3 heures et demi... Il doit y avoir des alternatives qui expliquent la faible fréquentation (quoique, à part la voiture individuelle...).
A noter : le tarif ultra-compétitif de 2 € quelle que soit la destination !

Pour Gasconha.com et moi, c’est l’occasion d’une virade en Armagnac landais !

Quelques flashs (sans photo : en bus je n’ai pas l’habitude) :
 Gabarret :
GABARRET CAMPING PISCINE CHAUFFEE
le lotissement "les Palombières"

 Créon d’Armagnac :
"Village jumelé avec ..." (commune d’Alsace)

 Labastide d’Armagnac :
bar-tabac-restaurant "Adishatz"

 Le Frèche (LE FRÊCHE - mais l’accent circonflexe n’a guère de justification !) :
lavoir restauré (c’est assez fréquent...)

 Villeneuve de Marsan :
jumelée avec une commune d’Alsace (encore !) et une du Burkina Fasso...
Jolies arènes
Grands panneaux ADISHATZ (encore !) en sortie de ville !

L'Arrepic


 Le Vignau :
bistrot de l’Arépic

Paysage de l’Armagnac landais :

Qu’é plasén ! il est plaisant, encore plus au soleil d’un matin d’été...
Les bois alternent avec les clairières et les champs.
Airaus (airiaux)... les maisons à emban, anciennes ou pas si anciennes, si elles ne sont pas majoritaires, impriment leur marque : il y a en presque toujours une dans le champ de vision.
Sur la grande route de Bordeaux à Aire (que le bus rejoint à Villeneuve de Marsan), je reconnais des lòcs - de belles maisons vasconnes en colombage - déjà photographiés par Vincent P. : Claverie à Saint Gein et Bidaloun à Cazères.
Claverie

Bidaloun

Juste avant Bidaloun, je remarque "aou Crabé" à Cazères. Là nous devrons nous contenter pour l’instant de Google View.

Transition douce vers le Tursan : de plus en plus de maïs, relief plus prononcé.

Arrivée devant la Lutscrampo d’Aire* : 10h56

* Magasin bio jumeau de celui d’Eauze ; j’avais prévu de le tester, rien que pour son nom gascon, et ce fut positif... qu’i èi croumpat un chic de hroumadye de montagno qu’èro bien boun... <forum105934>

Au fait, pourquoi parler ici de la liaison par autobus Agen-Pau ?

 C’est une diagonale dans le triangle gascon, entre deux villes importantes de l’anneau gascon.
 La Région Nouvelle-Aquitaine semble avoir à coeur de relier deux préfectures de départements lui appartenant, Agen et Pau ; mais la dimension gasconne lui étant étrangère**, elle n’a apparemment pas cherché à développer, en collaboration avec la Région "Occitanie", le trajet en ligne droite qui passait par Condom, Eauze, Nogaro... Résultat : le délaissement remarquable d’Eauze, et un trajet plus long par les petites routes - certes charmantes - de l’Armagnac landais...
 Le chambardement des transports va continuer, avec de nouveaux acteurs comme Blablacar et la préférence aux transports peu émetteurs de CO2 ; cette ligne d’autobus, qui peut paraitre anecdotique pour l’instant, peut prendre de l’importance. Il faudrait une Agen-Pau qui ne mette pas 3h30, qui desserve Eauze, qui ne soit pas omnibus mais corresponde avec des lignes locales...
Eauze / Eusa / Euso

Place de la Liberté

De seguir...

**Bien que la compagnie assurant la liaison soit Kéolis Gascogne !

Un bus "Nouvelle Aquitaine" à Eauze en août 2021
Sous le regard pensif du sculpteur Félix Soulès, un des derniers bus "Nouvelle-Aquitaine" à desservir Eauze ?

Voir en ligne : Athos, Porthos, ReGasPros sus Radio País

Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique