La Gasconha e la crotz occitana

- Lilian OLIVIER

Soi de Roèrgue, pr’aquo legissi Bladé, Arnaudin, Manciet... l’occitan gascon m’agrada força !
Alara compreni pas qual es lo problèma amb la crotz del pais nostre ?

Sèm parièrs, avèm besonh d’una medisha banèra, me pensi.

Compreni plan que dins l’ensem occitan voliatz servar tanden l’èime gascon, coma ieu soi fisèl a l’esperit roèrgas ; mas es pas per aquo que vau fargar una crotz personala per un usatge estequit !

Grans de sau

  • La Gasconha es grana e potencialament poderosa e dinamica, mès periferica dens l’ensemble occitan.

    La Gasconha que dèu desvelopar la soa identitat, e doncas los sons simbèus...

    Esperi qu’aquò e’s poderà har shens ruptura damb los occitanistas.

    Mès coma vesi totjorn mei, ençò d’eths, ua tendencia a considerar la Gasconha coma concurrenta de l’Occitània, e a voler-la eliminar simbolicament, ne’n soi pas segur.

    • Vos dirai sonca que per ieu, ai pas jamai sentit Gasconha coma concurenta, non pas !

      Solament coma partida de l’ensem occitan tot simplament, al medish titol que Lemosin, Provença etc...

      Pensi pas que de se dire occitan implica de renegar son identitat " locala " (disi aquel mot sens cap de conotacion pejorativa, segur !) qu’es naturalament mai procha, mai familhièra e cossi dire, coma mesurabla sul pic.

      Per ieu son totas aquelas forças, aquelas istorias, aquelas figuras qu’abareja fan Occitania.

      Una Occitania a mai d’un visatge, fisèla fin finala a ço qu’es totjorn estada. Sabi pas se sètz de mon avis.

      Caquelà, cresi de comprene tanben lo desir vostre d’estre representat simbolicament. Subretot amb una identitat encara pro forta coma la vostra.

      Mas "united we stand, divided we fall" coma ditz un provèrb inglès !

    • Çò que benlèu ne mesuratz pas, es que l’identitat gascona es miaçada (menaçada).
      Lo hèit de ne pas aver de region gascona assimila chic a chic la Gasconha au departament deu Gers.
      L’aperacion "Gasconha" qu’es totjorn mei remplaçada per l’aperacion "Sud-Ouest".
      La màger part deus occitanistas ne son pas sensibilizats ad aquò. Se’n foten, ende parlar francament, o de còps ne son contents, pr’amor qu’an paur d’ua Gasconha hòrta.
      Cau saber que daubuns occitanistas ne volen pas mei utilizar lo mot "gascon". Per exemple a prepaus de la lenga : parlan d’"occitan de Gasconha", o (en Bearn) d’occitan (shens precision).
      Cresen que la Gasconha e’s dèu sacrificar sus l’autar de l’Occitània.
      Mès lo sacrifici de la Gasconha ne servirà pas l’Occitània.

    • Je pense que la croix Occitane est la premiere marche sur l’identification individuelle de nos regions aux yeux incultes du reste du monde.

      Pour cela, je la déploie avec fierté au cours de mes voyages dans le monde, publicitant ainsi notre belle terre.

      Salut y força al Canut..!

    • Entà nôste, la bandèra occitana es mèi coneixuda qu’aquera gascona :

      Jo sui de Tarn e Garona e rai, qu’aimi las duas bandèras.

    • Moi je crois que la croix occitane est la première marche vers l’uniformisation de la Gascogne.

      Elle n’a vraiment pas besoin de ça !

      NALGO ! No A La Globalisacion Occitana !

    • N’ei pas ua question d’aimar o pas, mes de realitat istorica.

      Quinn deus dus drapèus, Gascon e Occitan ei lo vertader ?

      Quinn deus dus drapèus n’a pas jamei existat en Gasconha ?

  • Io tanben, que soi nascut a Peireguers et demòra aura jos lo "beth cèu de Pau".

    La diversitat, quin plaser, quin plaser de passar d’un Oc a l’autre.

    E que m’agrada hèra plan de parlar gascon dens la vath d’Aussau, de platussar lemosin a Montinhac a cò deu meu pairin, e roergàs al pais de Riupeiros al ras de Vilafranca lo pais de la mia menina.

    Oc gascon, oc lemosin, oc provençau o oc lengadocian, oc auvernhàs o aupenc qu’èi OC hilh de p... lenga nòstra onsta qu’èi ço medish... parlem !

    E sens oblidar els cosins catalans d’altra banda del Pireneu, no han pas servat la vergonya de parlar com a nosaltres.

  • La crouts outcitane qu’ey la crouts dou Lengoedoc, e pas jamey de la Gascougne.
    Qu’ey toutûn aysit : Nou voulem pas de la voste crouts, diu vivan !!

  • E per ièu que siàu de Provença, comprèni pas tampauc ont’ès lo problèma...

    Aquò m’agradarià fòrça que lo conselh regionau de Provença (que dison Paca !) aponda la nòstra cròtz (portada d’en promièr per lo marquès de Provença) a nòstrei colors sang e òr...

    Ma basta, coma lei manjas merda que son au poder encò de nòstre son totei de jacobins, prefèran divisar per miès renhar e contuniar d’escrire lo Provençau en fonetica franchimanda...

    alòrs la cròtz, podem totjorn pantaïar !!

    • Bonjorn a totes,

      ai una question sul la reconeissença de l’identitat occitana en defora de las regions administratius Miegjorn-Pireneùs e Lengadoc-Rosselhon.

      Amari saber si la gent de Provença (parli de la gent en general, pas de los que s’interessan a l’identat regionala) an consciéncia de pertànher a occitania o solament a Provença ?

      Meteissa question per la gent d’Aquitania e de Lemousin.

      N.B : Desencusa si i a de faltas, ma apreni lo lengadocian tot solet...

    • Que responi entà la Gasconha :

      En Gasconha, pensi que "la gent en general" (o l’omi de la rua, o lo gascon mejan...) n’a pas de consciéncia occitana.

      La consciéncia occitana qu’existis dens ua tota etita minoritat, meilèu intelectuau.

      En realitat, n’ i a pas tanpau, dens la "Gasconha grana", de consciéncia gascona : aquesta qu’a ua tendéncia a se concentrar dens los departaments deu Gers e d’Out e Garona.

      I a meilèu ua consciéncia d’aparténguer a ço qu’apèran lo "Sud-Ouest", on botan tanben lo Pais basco, la Guiana e lo Tolosan lengadocian.

  • Etre gascon ne peut avoir de sens que dans l’ensemble occitan.
    Le gascon est un particularisme occitan dû à sa proximité au Pays Basque.
    Je suis gascon dans mon coeur, et ça me fait chier de risquer d’être amalgamé avec les provençaux ou les limousins !
    Mais le combat occitaniste est bien assez dur pour qu’on puisse se permettre de se diviser de la sorte !
    Combattons pour une reconnaissance de la langue occitane et une identité à l’Occitanie, et quand ça sera fait on militera pour notre Gascogne qui est de loin (il faut l’avouer) le plus beau pays du monde !!!!! (avec le Pays basque, agur deneri !)

  • crotz occitana = labaro cantabro = euskal lauburua ?

  • Le gascoun ei un boun oucitan e autanplan le mèi goustoûs, çà crèsi.
    Vertat ei que semblo que ce aujo mèi vezinanço dou gascoûn damb le catalan que damb le bas-auvernhàs.

  • Las ! votre querelle linguistique occitan contre gascon ou provencal, ne croyez-vous pas que la division risque tout simplement d’affaiblir ce que justement vous voulez conforter ?
    Diviser pour régner, c’est une devise depuis longtemps pratiquée.
    Comme la racine de ces dialectes ou idiomes, car en fait c’est ça, regroupés sous un dénominateur commun l’occitan est la même.
    Je ne parle ni l’occitan ni le gascon, mais je le lis et l’entends ; je regrette de ne pas pouvoir le pratiquer, on ne trouve plus personne pour vous donner la réplique.
    Mes ancêtres en avaient honte au début du 20ème siècle et à l’école les enfants de paysans étaient isolés s’ils ne parlaient pas le français.
    Aujourd’hui, non seulement on ne parle plus le patois mais on parle tellement mal le français que j’ai parfois honte vis à vis des étrangers qui eux s’appliquent à parler correctement la langue de Molière qui, dit-on, est la plus belle du monde !
    L’oustaou se disait chez moi, à Lugon ; alors suis-je en Gascogne ou en Guyenne ?
    Adischatz

    Réponse de Gasconha.com :
    Ah... si on disait "l’oustaou" (et pas "l’oustal") à Lugon... c’est que Lugon est en Gascogne lingüistique.
    Et c’est aussi en Guyenne, parce qu’à l’origine, "Guyenne" est une déformation du mot "Aquitaine" utilisée pendant quelques siècles avec des contours géographiques mouvants, mais Lugon et le Libournais y ont toujours été.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs