Le Pastis bourit*

- Tederic Merger

*Souvent écrit "bourrit", mais le double r est erroné.
La fermentation due au "bouridé/borider" (levain) produirait un effet ressemblant à celui de bouillir (bouri/borir).pastís = gâteau, pâté, mélange

Voir :
 une recette sur Gasconha.com
 Le pastis d’Amélie, une belle histoire de goût retrouvé... où nous, ici sur Gasconha.com, pouvons seulement regretter une opposition départementale sans doute factice entre les pastis landais, béarnais, et des Hautes Pyrénées. Préparons la pastissade !
(Arthez-de-Béarn / Artés de Bearn)
Le pastis d’Arthez

Nous pouvons et devons être nets là-dessus : c’est pastis bourit, avec un seul r !

bourit (borit en graphie alibertine) veut dire bouilli en gascon. borir = bouillir

« pastis-bourit (Arm.) sm. Gâteau de campagne, aux environs de Plaisance (Gers). » [Palay]
Multidiccionari francés-occitan

On remarque au passage que la référence de Palay n’est pas dans le Département des Landes. Il faudra affiner l’extension géographique de cette famille de gâteau.

La graphie "bourrit" doit naître une confusion avec d’autres mots régionaux : bourrut, bourret...

Voir en ligne : Le Pastis bourrit*

Grans de sau

  • JPEG - 15.7 ko
    Enseigne d’une pastisserie à Saint-Jean de Marsacq
    de Saint Jean de Marsacq (Pays de Gosse), qui fait d’ailleurs du bon pastis.
    On aurait préféré "Lou pastis landés" ou même plutôt "landeus" (puisqu’on est dans le franco-phonétique) parce que le "ais" n’a pas de raison d’être en gascon, et qu’on risque du coup de prononcer "landais" comme en français...
    En gascon negue, on prononce "lou pastis landeus".
  • (euskal pastiza = le gâteau basque)
    Ce n’est pas étonnant si près du pays basque.
    Y a-t-il donc un continuum culinaire entre Gascogne et pays basque, c’est à dire que le goût du pastis landais se rapprocherait de celui du gâteau basque à mesure qu’on se rapprocherait du pays basque ?

    • Maintenant, en 2019, je préconise de parler de pastis bourit plutôt que de "pastis landais".

      Je trouve sur la page Wikipédia consacrée au pastis landais, dans la partie Étymologie, cette phrase qui me plait :
      « Lorsque ce dessert est en concurrence avec un autre gâteau également dénommé "pastis" , comme le pastis gascon ou le pastis du Quercy, on le désigne par "pastis bourit" (en oc. pastís borit), c’est-à-dire : gâteau à pâte levée, fermentée. »

      A notre époque de circulation des produits et des recettes, les différents pastis sont constamment en concurrence, donc l’appellation "pastis bourit" est constamment justifiée !
      Et parallèlement, je préconise d’utiliser croustade plutôt que "pastis gascon".

  • Lu dans la Cuisine landaise, d’Eliane et de Jacquette de Rivoyre, paru en 1980.
    Pastis bourrit. Faites un petit levain avec un peu de farine, la moitié de la levure et un demi-verre d’eau. Laissez monter.
    D’autre part, avec la farine, faites une fontaine dans un saladier très profond.
    Mettez-y le beurre fondu avec les parfums, le sel, le sucre et les jaunes d’œufs. Remuez, ajoutez le reste de la levure et du levain. Battez bien le tout, c’est très important.
    Montez les blancs en neige et joignez-les à la pâte.
    Laissez lever. Quand la pâte a doublé, beurrez les moules et garnissez à moitié. Laissez monter jusqu’en haut.
    Enfournez dans un four chaud. Il faut compter 45 minutes de cuisson. Le pastis bourrit doit être bien doré.
    Ce gâteau accompagne toujours la crème au caramel ou l’entremets des noces.
    Coupé en tranches grillées, nous le servons avec le foie gras.

  • Nous pouvons et devons être nets là-dessus : c’est pastis bourit, avec un seul r !

    bourit (borit en graphie alibertine) veut dire bouilli en gascon. borir = bouillir

    « pastis-bourit (Arm.) sm. Gâteau de campagne, aux environs de Plaisance (Gers). » [Palay]
    Multidiccionari francés-occitan

    On remarque au passage que la référence de Palay n’est pas dans le Département des Landes. Il faudra affiner l’extension géographique de cette famille de gâteau.

    La graphie "bourrit" doit naître une confusion avec d’autres mots régionaux : bourrut, bourret...

  • Carte, disons, ethnolinguistique, faite à partir d’une recherche rapide sur internet :

  • Le pastis bourit reste landais pour moi !
    Et avec une crème anglaise c’est encore meilleur...

  • Et un peu rassis encore mieux. c’est comme ça qu’on le mangeait. Pour moi aussi c’est pastis landais ou pastis tout court (jamais entendu un vieux dire "landais", ça coulait de source). Bourit strictement jamais entendu.

  • Je ne sais pas ce que vaut la recette du pastis landais trouvée sur le site de la biterroise mais la présentation me semble exemplaire :

    Gâteau traditionnel des Landes de Gascogne .
    Pastis est un mot Gascon et occitan qui signifie "gâteau ".

    http://la.biterroise.over-blog.com/search/pastis/

  • Gascon ET occitan,expression rare qui mérite d être saluée .

  • Voici une appellation de pastis qui doit nous plaire : mitchut est directement issu du gascon (et présent dans le dictionnaire de Meaule).
    michut = mi-cuit, pâteux, lourd, pas levé, compact
    Pour l’instant, ce pastis mitchut (michut en graphie alibertine) semble être la marque de fabrique du chef Patrice Lubet, qui a choisi cet adjectif pour désigner son pastis, d’après la recette de sa grand-mère :
     Le chef Patrice Lubet nous présente son pastis Mitchut de Capbreton
     mitchut.com

    Est-ce que, comme pour les frigidaires ou les mobylettes, ce nom de marque deviendra générique, au moins pour désigner ce genre de pastis « à la fois brioche et gâteau, léger et dense, moelleux et légèrement collant » ? C’est à souhaiter.

    Autre nouvelle du pastis landais, donnée par Sud-Ouest :
    Un agriculteur qui vend en circuit court et maintenant en libre-service automatique « envisage d’enrichir la vitrine de produits proposés en libre-service avec du pastis landais, en plus des fraises et des (...) »
    C’est à Bias, en Agenais guyennais.
    Agriculture en Lot-et-Garonne : Thierry Capelle, même absent, fournit ses clients

    Tout ça laisse penser que le pastis landais intéresse les pastissèrs et gagne des consommateurs.


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs