Noms du monument aux morts de Fourcés

- Tederic Merger

JPEG - 249 ko

D’abord, des noms sur un monument aux morts, ce sont des hommes jeunes qui ont été tués injustement.

Mais involontairement, ces noms gravent dans le marbre l’origine des familles des défunts.
Ainsi, la plupart des 27 noms du monument aux morts de Fourcés sont gascons.
Cela veut dire que les ancêtres de ces jeunes hommes - ceux qui ont reçu ces noms quelques siècles avant - étaient aussi gascons, statistiquement. Pas forcément de Fourcés et des alentours immédiats : la seule étude des noms ne peut pas donner cette certitude.

Andrieu, Rieu, Darzac, Térès, Dupont, peuvent venir d’ailleurs, mais ils peuvent aussi très bien être gascons.
Pour avoir récemment regardé le monument aux morts de Lagarrigue, dans la zone du confluent entre Lot et Garonne, je peux dire que là-haut c’était autre chose : beaucoup de noms d’allure guyennaise, ou en tout cas moins clairement gascons.

Je descends encore une marche dans la gravité des sujets, et j’observe que sur les 27 noms figurant sur ce monument, 17 étaient déjà dans la base de noms gascons de Gasconha.com. 17/27, ce n’est pas si mal, mais on va encore mieux faire !

Etaient déjà dans la base :
Andrieu
Bergès
Courtès
Gaube
Laffargue
Lalanne
Lamarque
Lassus
Lubat
Massartic
Rieu
Castaing
Sarrauste
Téchéné
Tichané
Tourné
Dumolié

Ducomp semble assimilable à Ducom, Ducoum.
Geopatronyme : une attestation à Agen, une à St Pé St Simon
Geneanet :
DUCOMP 1750 - 1753 Orignac Hautes Pyrénées,

Sommabère pourrait être Soubabère légèrement altéré.
Geopatronyme : Armagnac-Condomois
Soumabère : même zone que Sommabère + un peu en Albret
Geneanet :
SOMMABÈRE 1655 - 1710 Saint-Puy, 32404 Gers,
SOMMABERE dit SAINT PUYS 1726 - 1726 Bordeaux
SOUMABÈRE 1711 - 1716 Rozès, 32352 Gers
SOUMABÈRE 1685 - 1687 Saint-Puy, 32404 Gers
Geopatronyme : Haute Lande, Albret...
SOUBABÈRE 1737 - 1920 Caumont, 32093 Gers,
SOUBABEU or SOUBABERE 1645 - 1692 Morlàas
SOUBABERE 1720 - 1853 Saint Gor,40000 Landes,

Restent Bourdens, Darzac, Dupont, Menet, Pemberet, Séailles, Séguès, Térès.

Bourdens
Geopatronyme : épicentre en Armagnac
Geneanet :
BOURDENS 1625 - 1625 Condom
BOURDENS 1681 - 1757 Bourdalat Landes
BOURDENS 1681 - 1681 Villeneuve-de-Marsan

Darzac
Geopatronyme : Armagnac, Albret
Geneanet :
DARZAC 1685 - 1710 Gardères,65320 Hautes Pyrénées
d’ARZAC OU DARZAC 1615 - 1615 Villecomtal,12580 Aveyron,
DARZAC 1630 - 1676 Fontet, 33190, Guyenne Gironde, Aquitaine, France
DARZAC 1669 - 1736 Serres-Gaston, 40700 Landes,
DARZAC 1666 - 1666 Bidache

Dupont
Allez, Gasconha.com l’a créé lors de la rédaction du présent article !
Geopatronyme : Corneillan, Condom...

Menet
Geopatronyme : une attestation à Eauze, une à Fourcés
Geneanet :
MENET 1675 - 1700 Lestelle Betharram
et autres Artigueloutan...
de MENET(mennet, ménet) 1665 - 1665 Auvillar
MENET 1628 - 1641 Verdun-sur-Garonne
MENET 1590 - 1686 Ségus Hautes Pyrénées

Pemberet : aucune piste pour expliquer ce nom !
Geopatronyme : une attestation à Montréal
Geneanet :
PEMBERET 1785 - 1789 Barbaste
PEMBERET 1814 - 1926 Fourcès

Séailles
C’est le nom d’une commune au sud d’Eauze.
Geopatronyme : attestations de Casteljaloux à Lagarrigue + Armagnac
Geneanet :
D’ARBLADE DE SEAILLES 1734 - 1734 Seailles Gers
SEAILLES 1737 - 1737 Bezolles, 32052 Gers
SEAILLES 1737 - 1750 Rozès,
de CASTAING de SÉAILLES 1727 - 1778 La Plume

Séguès
Geopatronyme : Albret ancien (épicentre en Marsan...)
Geneanet : de Toulenne à Beuste 17e siècle

Térès : pas clairement gascon même si la forme pourrait être gasconne ; Terrès ne donne pas grand chose non plus en Gascogne.
Géopatronyme donne quelques attestations en Gascogne
Geneanet en donne une à Eaunes, et le reste en zone oc ou Roussillon (mais pas beaucoup de toute façon)

Grans de sau

  • Il me semble que le prénom du dénommé Térès donne la clé : Angel. Il s’agit très probablement d’un migrant espagnol, fixé à Fourcès, ce qui n’était pas chose rare en Gascogne.

    Térès est un patronyme très fréquent en Navarre, dans le Haut Aragon et en Catalogne : cf "Frecuencia de apellidos : TERES".

    Il y a par ailleurs de très fortes chances que le migrant ait été d’origine aragonaise, comme c’était souvent le cas.

  • Pour ne pas compliquer, je n’ai pas distingué les morts de 14-18 et les deux de la guerre de 40. Ces deux derniers sont a priori de la génération suivante, et s’il y avait eu un échantillon plus nourri pour celle-ci (mais c’est mieux comme ça !), il aurait fallu l’étudier à part ; il aurait déjà été, probablement, un peu moins gascon, et cet Angel TERES*, qui est peut-être un émigré de la guerre civile d’Espagne, en donne un exemple.

    *Je me demande si c’est "Teres" ou "Terés". C’est marqué "Térès" sur le monument de Fourcés, mais ça ne veut pas forcément dire grand chose. Bon, a bisto de nas, je penche pour "Terés".

  • BONJOUR,
    Angel TERES est né le 12-11-1904 à Villeneuve les Mézin(47).Son père est Vincent Victor TERES né au Fréchou en 1867 (47)et son grand-père est jean TERES.Ce dernier est un migrant espagnol, né le 01-04-1846 à Tamarité de Litera( Aragon).Jean TERES a épousé Marie MONTAULIEU au Fréchou le 9-5-1867
    .Marie Montaulieu est née à FOURCES LE 14.6.1849


Un gran de sau ?

(connexion facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Dans la même rubrique :


 

Sommaire Noms & Lòcs