féminin :
prenom mascle

Palai

Palay


 

"Palay" que correspon au castelhan "Pelayo".
Le "Palais" de Saint-Palais/Donapaleu, au pays basque, est en fait un Palay (prononcer "Palaÿ").
Pour les amoureux du gascon, Palay, c’est surtout l’écrivain et lingüiste Simin Palay qui a fait un dictionnaire qui fait encore autorité.
Donnons-le comme prénom, puisque c’en est un, à l’origine, et que c’est une façon de rendre hommage à Simin Palay !


Grans de sau

  • En latin pelagius, pelagia (“(qui vien) deu peugue”, mot dab la medisha cauç, lat. pelagus, gr. πέλαγος, “lo plen mar”), fr. Pélage, Pélagie (un deus subernoms de la divessa Vènus).
    En gascon qu’am donc un haish de variantas e realizacions possiblas :
    • populara - Palai [paˈlaj], Palaia o Palaja [paˈlajə]/[paˈlaʒɔ] (o tb. Pelai, etc., com admétem Felip / Falip / Halip)
    • culta - Pelagi [peˈlaji] / [peˈlaʒi],
    Pelàgia [peˈlaji] / [peˈlaʒi] [peˈlaʒjɔ]…
    — 
    Tant que d’arrevitar noms de poètas qui siin de vielhs noms de batiada, tanben pensam a Mansiet, lat. mansuetus (“doç, perdonaire”)…


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Sommaire Articles