brosta

français : buisson, branchage

dérivés :
brostèir (prononcer "brousteÿ"), brostic, etc...
brostar (prononcer "broustà") : endroit buissonneux (apparait - rarement - dans la toponymie)
camin brostèir : chemin forestier


 

Grans de sau

  • Cadastre napoléonien de Saint Médard en Jalles (Médoc) : le mot broustey, comme jaugue, est rentré dans le vocabulaire (français) des annotations du cadastre : "broustey et bois"...

  • J’ai constaté la même chose à Verdelais. Il y a également ’’peloue’’ (friche) et bien sûr ’’rouille’’.

  • Exemple : Section A feuille 4 (qui comporte Navat et les Artigons)
    On trouve les descriptifs de parcelles suivants :
    terre(s)
    jaugue(s)
    taillis
    pature
    broustey
    bois
    pins
    jardin
    pré
    friche
    chaume
    apier (qui doit signifier ruche)
    Quelqu’un qui connait bien ce terrain pourra peut-être en déduire le sens exact de "broustey"...

  • Un broustey, en Gironde, c’est un fourré, de la broussaille.

  • Et une chaume, en gascon périphérique, c’est une friche (emprunt à l’oïl ou au périgourdin, je n’ai pas encore creusé le sujet). Peut se prononcer ’’chawme’’ ou ’’tyawme’’. Synonymes : bosiga, lesca, tèrra perduda, peloa, pelorda, palorda... Ne pas confondre avec la jachère (varèit) même si je crois que souvent on lui donnait les mêmes noms.

  • En gascon périphérique, comme dit si bien Gaby, une chauma (thyàwme) est une jachère alors qu’une friche est une bosiga (bouzígue). Mais peut-être que ces deux termes étaient plus ou moins interchangeables du fait qu’entre friche et jachère la confusion puisse exister.
    Il existait aussi le verbe chaumar, certainement issu du vieux français chaumer , débarrasser un champ de son chaume, qui a très probablement donné le verbe chômer dans le sens de ne pas travailler.
    C’est ainsi que le dicton Vau mèi chaumar que mau mòler (Bow mèy thyowmà ké mow mole) peut être compris dans les deux sens : Il vaut mieux passer son temps à débarrasser un champ de son chaume que de produire du mauvais grain ou bien Il vaut mieux ne rien faire que de perdre son temps à un travail improductif.

  • Chaumar "chômer" vient de cauma "grande chaleur" alors que chauma "friche, jachère" vient de calma. (Sources : FEW, TLFi)


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document