Lòcs (toponymie, paysage...) de Troncens

Rivière basse et Pardiac

Troncens

Hauet

Et puis un comité contre les murs modernes trop hauts et contre les tuiles mécaniques là où devraient être des tuiles canal.

FANTOIR : HAOUET

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

Le Bernès

en graphie alibertine :

(lo) Bernés
Prononcer "(lou) Bernés". Confusion possible entre Bearnés et Vernets. Los (...)

bearnés, biarnés / béarnais

Se prononce plutôt "biarnés", et s’écrit parfois ainsi.

Cela vous dit un comité pour lutter contre le PVC et les portails inesthétiques ?

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

Le Bila

en graphie alibertine :

(lo) Vilar
Prononcer "(lou) Bilà". Nom très médocain.

vialar / hameau, village

Prononcer "biala". Dérivé de l’occitan "vièla*" (prononcer entre "bièle" et (...)

Toujours cette incertitude lancinante sur le fait de savoir si l’article est justifié. On dira que oui dans ce cas, car Bila n’est pas un patronyme connu dans la contrée.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

Le Poutou

en graphie alibertine :

Poton, Potona
Prononcer respectivement "Poutou(ng)", "Poutouno"... (masculin, féminin) Le (...)

pòt / lèvre, baiser (nom commun), bise

diminutif (bisou) : poton (prononcer "poutou") ou potic (prononcer (...)

Poton Potona / Poutoun, Poutou / Poutoune

A priori "poton", de Gascogne jusqu’en Provence, signifie "baiser". Ce n’est (...)

Non loin de Poutouat, il doit s’agir de la "maison-mère". Toujours la nette tendance dans cette zone à introduire un article, pas forcément justifié, s’agissant de ce qui semble être un prénom.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

Poutouat

en graphie alibertine :

Potoat
Poton + suffixe -at

Pauvre maison Poutouat, je la crois condamnée ... Je persiste : les mairies se devraient de racheter les ruines, pour les mettre en valeur, à des fins d’écomusée de plein air.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

Roucan

La maison est simplissime, un peu trop refaite probablement sous les Trente Glorieuses, mais l’enduit qui saute montre que c’est encore de la pierre dessous. Si l’on n’aime pas les formes "vasconnes" de la contrée, voici un bâti tout à fait autochtone lui aussi, postérieur, qui peut inspirer les formes modernes, c’est une ferme-cour, comme l’on en voit surtout dans les Pyrénées.

Mystère linguistique, maigre certes : avec constance, dans ces contrées, sur place, la préposition avec article figure sur panonceau : ce n’est pas Roucan mais "Au Roucan". Comment interpréter ce tic de langue, qui semble parfois envahissant ? Le sens est en gros "Chez le Roucan". Est-ce une présomption de patronyme devenu toponyme ? Comme patronyme, voire toponyme, Roucan n’est pas de distribution gasconne.

prepausat per Vincent P. ;

 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

Tojou
Tòjo ? / Tòjou ?

Le FANTOIR écrit "JOJOU" mais "chemin de TOJOU".
Corrigé !


 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

Anticou


 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

AURIO

en graphie alibertine :

Lauriòu, Lauriòl + (l')Auriòu, Auriòl
Prononcer "Làwriòw" (plusieurs diphtongues !). Il semble que ce nom puisse (...)

lauriòu / loriot

Prononcer "laouriòou".

 

 
Rivière basse et Pardiac

Troncens

BAJOUNO

en graphie alibertine :

Bajona
Prononcer "Bajouno"... Sens à trouver.


 

 

Sommaire Articles