Pays basque voisin Pyrénées

Arcangues / Arrangoitze

- Vincent P.


 

Chapelet / Lo Chapelet/Txapeleta / Lou Tchapélét (Tchapeuleut ?)


Hameau d’Arcangues très proche de La Négresse, juste à côté de l’étang de Brindos et qui à ce titre, a probablement reçu un nom gascon (à date récente car Chapelet est un francisme).
La toponymie du quartier est masquée par les noms modernes à dominante botanique : semblent authentiques Lanchipiette, Mougnougnou, Marittipiena, Teilleria, ... tout basques ou gasconnisés.


 

Grans de sau

  • Bonjour,

    S’il y a du gascon à Arcangues, ce ne peut-être que du "negue".

    Réponse de Gasconha.com :
    Donc "Tchapeuleut" ! (écrit à la française)

  • Bon jour,
    la langue gasconne c’est la langue de la Sainte Bernadette, une fille qui parlai le gasconne et avait des problems avec le français.
    J’aimerai bien de connaitre la version complete du Chapelet (Notre Pere, Je vous salue Marie, Gloire) dans votre langue parce-que je vaudrai lire le mots vraiment dit par Bernadette pendant les apparitions.
    Merci beaucoup
    M. Paolo Grande
    Italian, 52
    resident en Tunisie

  • Bonjour M.Grande
    Bien que Bernadette ne connaissait pas du tout le français au moment des apparitions (elle avait alors 1 4 ans et ne l’apprit que dans les années suivantes surtout après avoir quitté Lourdes pour Nevers en 1864 ), elle avait appris (comme on pourrait les apprendre aujourd’hui en latin sans vraiment comprendre cette langue) le Notre Père,le Je vous salue et le Gloire au Père ; donc , tous les éléments du chapelet . Désolé donc de vous décevoir mais (sauf peut-être dans son for intérieur,c’est à voir) , il ne semble pas qu’elle priait le chapelet en gascon devant la grotte .
    Mais bien sûr on peut vous en communiquer la version en un gascon plus ou moins standard mais ce ne sera pas la version « de Bernadette ».
    Par contre, et c’est finalement plus important, les échanges entre Bernadette et celle qu’elle appela d’abord « aquero »(cela) puis La Dame( en gascon pyrénéen Era Dauna en prononçant le a final tout en portant l’accent sur l’avant-dernière syllabe) et « l’Immaculada Councepciou » , se firent TOUS en gascon ; ils n’ont jamais été édités jusqu’à présent dans leur version originale ,sauf sans doute dans les 7 volumes de Documents Historiques (DH) de l’abbé Laurentin en 1963 que je n’ai pu encore consulter.. .) .
    Du reste en ce temps où le gascon était encore véhiculaire dans les bourgs pyrénéens ,presque tous les échanges entre participants à l’histoire (y compris sans doute le maire,le commissaire de police,,le curé-doyen,etc…) se firent en gascon.Dans les biographies de Bernadette et autres livres sur Lourdes , qui citent parfois quelques échanges en gascon dans le texte, on n’emploie jamais le mot « gascon » certes mais toujours celui de « patois de Lourdes ».Mais il n’empêche !
    Un peu long ,ma réponse …mà non troppo,j’espère.

  • Bonjour,
    Il est probable que Bernadette récitait justement ses prières en latin, plutôt qu’en français. Des versions dans les différents parlers gascons existent aussi car le gascon était encore utilisé au XIXème siècle par l’église et même aujourd’hui des chants religieux en gascon restent populaires parmi les personnes âgées. Je pense en particulier à Boune May det boun diu.
    Vous pouvez chercher, M Grande, sur le web une vidéo de ce chant "Boune may det boun diu" ou avec l’orthographe "Bona mair deth bon diu" pour en entendre une version en gascon pyrénéen (le mot deth est l’article pyrénéen), qui est le gascon parlé par Bernadette Soubirous.

    Ci-dessous une version, toujours en gascon pyrénéen, de l’avé Maria. Pour la prononciation ce n’est pas évident : toutes les lettres se prononcent, les é comme en français, les e comme en français, ay sonne aille, ey sonne eille. Si vous pouvez trouver une version audio sur le web c’est mieux.

    AVE MARIA

    Bous saludi, Marie, plée dé gracie,
    ét Ségnou qu’ey dab bous
    qu’ets bénéside entre toutes éres hémnes
    é bénésit ét Frut d’ét boste Sé, Jésus.
    Sénte Marie, May de Diu,
    prégat per nous auts, pécadous,
    are é at ore d’ére nouste mourt.
    Amen.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document