Baronnies Noms de voie gascons historiques complets Pyrénées

Avezac-Prat-Lahitte


 

Avézac


 

Grans de sau

  • La photo ci-dessus, prise depuis eth Castèth, date peut-être de 2011 (bien avant la date du lòc).
    Harmonie paysagère et noms de voies "tout en gascon (pyrénéen)" m’avaient séduit à Avézac.
    Ces attraits demeurent en 2022, nous avons pu le constater.
    Ce qui nous a heurté cette année, c’est l’aboiement des chiens à notre passage, dans de nombreuses maisons - certes pas en liberté dans la rue.
    Pas seulement à Avézac.
    A Esparros, l’un d’eux, en demi-liberté sous les yeux de son maître, a couru sur nous...

    Je me souviens de l’époque où, à Réaup, nous sortions les soirs d’été faire le tour du village, tranquilòts... Puis ma mère a commencé à avoir peur, à juste raison, des chiens méchants qui pouvaient surgir de certaines maisons dont le portail était ouvert...
    Même derrière des portails fermés, ils font peur. La promenade perd de sa sérénité...

    On pourrait classer ma critique parmi celles des néo-ruraux qui se plaignent du chant du coq, du son de la cloche de l’église ou des bouses de vache...
    Je trouve que l’omniprésence de ces chiens méchants est plus gênante. Peut-être appartiennent-ils parfois, d’ailleurs, à des néo-ruraux, et participent-ils d’une psychose sécuritaire ?

  • Je confirme. Je me suis fait mordre , il y a quelques temps, en contemplant une maison bigourdane isolée près de Bagnères- de- Bigorre, par une meute de trois ou quatre chiens envoyés probablement par leur maître.
    J’ai dû aller à l’hôpital, me faire vacciner et le médecin m’a dit d’aller le signaler à la gendarmerie.
    Admirateur de la Bigorre ce fût une douche glacée.
    Il y a des gens bien singuliers ...


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document