Bazadais

Cudos


 

Lespin / L'Espin

en graphie alibertine :

Lespin + L'Espin
Selon Claude Larronde, "Aubépine, épinaie, haie d’aubépine : DESPIAU, ESPIAU, (...)

Canton de Bazas.
L’occ.gasc. donne "espin / espina" = épine, buisson épineux et son dérivé "espinasse" = grosse épine.
"Lespin" est obtenu par agglut. de l’art. (L’espin > Lespin) et désigne bien entendu des épineux (et non une simple épine qui traînait par là).

Mais des épineux de quelle nature ?
Rien ne permet de le dire apparemment.
En Bazadais on distinguait "lo bròc blanc" = l’épine blanche = l’aubépine et "lo bròc negue" = l’épine noire = le prunellier.
L’"espin" pourrait être un terme générique, même si certains auteurs le traduisent par aubépine, ce qui paraît restrictif.
"Lespin" est un lieu où croissaient "des épineux", nous en resterons là, mais avec un petit penchant pour le "bròc nègue" plus sujet à se répandre en taillis que le "bròc blanc"..

[Claude]


 

Grans de sau

  • Il me semble que ce procédé d’amplification du sens s’appelle "métonymie".
    Je crois me rappeler que mon père, d’entre Bourgogne et Lorraine, nommait aussi "une épine" un bosquet d’épineux.

  • Le nom de lieu "Lespiet" est "L’espiet", où "espiet" est un diminutif de "espin", le gascon supprimant le "n" entre des voyelles.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document