Marsan Landes de Gascogne

Roquefort


 
en graphie alibertine :

Ròcahòrt
Prononcer "Roquehòr".

Marçan
Il parait qu’il faut écrire Marçan plutôt que Marsan parce qu’en gascon "rs" se (...)

Pont sus l’Estampon.
[Vincent.P]

Certains préconisent comme graphie gasconne "Recohòrt", ce qui suggère une étymologie différente ("réconfort" ?).
[Tederic]


 

 

Lòcs (toponymie, paysage...) de Roquefort :


 

Documents

Recahort/Roquefort (prononciation à revoir)

Recahort/Roquefort (prononciation à revoir)

 

 

 

Grans de sau

  • Il y a un lieu-dit dans les Hautes-Pyrénées sur la commune de Bourréac près de Lourdes (Lavedan, Bigorre) nommé "Recahort" et je ne crois pas qu’il y ait un rapport avec "réconfort", mais plutôt avec avec "roche/rocher, terrain pierreux, donc "fort", selon les habitants.
    À comparer aussi avec le sillon, en gascon : "rega" ou "reca".

  • Segon lo diccionari de las comunas de las Lanas de B.Fénié, lo nom Ròcahòrt qu’es plan atestat despuish lo sègle XIIIau.
    La prononciacion "reku’hort" qu’es locau e ne’s basa pas sus l’etimologia.
    Atau podem signalar en lo parçan Lubbon qui vien de "luc bon" (bon bois) mes qui’s ditz en gascon "libon".

    Que’s caleré meilèu interrojar suu hèit que l’adjectiu, en francés com en occitan qu’es sistematicament masculin mentre que lo nom sia feminin.
    Perqué ne trobam pas jamei : Ròcahòrta, Ròcafòrta, Rocheforte, etc...?

  • Il doit s’agir d’un latinisme : en latin, "fortis, fortis, forte" est un adjectif de la deuxième classe, donc de même forme au masculin et au féminin.
    L’attestation de 1289 le confirme (Rupe forti in Marciano).
    La question est de savoir pourquoi la langue populaire n’a pas trouvé bon de mettre l’adjectif au féminin. Peut-être la confusion avec (ar)rèc qui, lui, est masculin.

  • www.geocities.com/toponimiaoccitana/40.html>> Roquefort
    Ortografias :
    Ròcahòrt (Boyrie-Fénié, Morà) ;
    Recohòrt (Lartiga)
    Prononciacion : [reku’hòrt] (Boyrie-Fénié)
    Nom occitan : Recahòrt

  • Sèi l’autor del siti toponimiaoccitana. La varianta rec- per ròc- es pas inabituala en toponimia. Recahòrt, Recamador (Rocamadour), Rechoard (Rochechouart), Recamaurin (lòc de la comuna de Doma).
    Pensi que l’ortografia deuriá respectar aquèla prononciacion. La preséncia de [u] al lòc de [ò] deu èsser un cas de dissimilacion : [uhò] es mai aisit que [òhò].
    ’Fòrt’ en plaça de ’fòrta’ (autre exemple : Autafòrt) es pas un latinisme. Los adjectius nascuts d’adjectius latins en -is prenián cap -a feminin en ancian francés e ancian occitan. Aquò explica l’existéncia de las nombrosas ’Grand Rue’ (en donc pas Grand’ Rue !).

    Réponse de Gasconha.com :
    Mercés plan !

  • Comment écrire Ròcahòrt un nom qui se prononce "récouhort" ? C’est aberrant.
    Méfions-nous des attestations médiévales car les scribes latinisaient à tout va les vieux toponymes et leurs suffixes dont on ne connaissait plus le sens initial, souvent aquitain-proto basque. Ainsi on doit se défier des Rupe Forti (Roquefort), Castrum de Farina (Laharie) et autres Herba Favaria (Labouheyre). La langue sacrée liturgique et celle des clercs était le latin, ils en ont usé et abusé pour transcrire les noms de lieux et les adapter tant bien que mal, tout comme sur nos cadastres actuels des vieux noms gascons abusivement francisés par méconnaissance de celui qui les a recopiés. Les deux situations sont tout à fait comparables, au Moyen-Âge on latinisait et à l’époque moderne on francise, sous l’influence de la langue dominante de culture du moment.

    • Cela est vrai, mais dans le cas d’espèce, les dérives type Roquefort sont tellement abondants en Europe occidentale pour dénommer un castrum médiéval, qu’il est quand même fort probable que l’on soit face à une formation de ce type que la tradition populaire aura modifiée.

      Car de la même manière que les scribes médiévaux ne sont pas fiables face à des toponymes qui ne sont pas latins, le locuteur lambda du XIXème siècle ne l’était pas plus, en matière de précision étymologique. Tout ceci est à corroborer avec l’histoire de la ville.


Un gran de sau ?

(identification facultative)

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document